Covid-19 et les pandémies passées, retour vers l’enfer

Covid-19 et les pandémies passées, retour vers l’enfer



Quelles leçons à en tirer des différentes pandémies
et de leurs impacts sur le monde
afin d’éviter un retour vers l’enfer


Pr. Salim Djelouat
Pr. en analyses médicales et Biomédicale
Expert médical certifié en médecine, santé et bien-être – Ooreka – Paris


Ce que je vous propose de lire dans cette publication

I – Rappels
1 – Épidémie
2 – Pandémie
3 – Endémie
II – Exposé des motifs
Partie 1
Étude chronologique des pandémies et leurs impacts sur le monde
Partie 2
Covid – 19 et ses impacts sur le monde
I – 2019 – SARS-CoV-2
II – La question ?
III – Quels sont les impacts de cette pandémie sur le monde ? Présents et à venir
IV – Covid-19 et les « G »
V – Covid-19  et religions
VI – Les virus « dormants » ou « latents »
VII – Peut-on mettre fin à l’émergence de nouveaux virus ?
VIII – En conclusion
IX – Quelques liens pour mieux approfondir le sujet
X – Lectures conseillées et pour mieux comprendre le sujet du Covid-19


IRappels 

1Épidémie
Veut dire, une propagation rapide d’une maladie infectieuse et qui va contaminer un grand nombre de personne et contenue dans une zone bien définie (en général un pays).
2Pandémie
Veut dire une propagation d’une maladie infectieuse et qui va contaminer un très grand nombre de personne, dans plusieurs pays du monde, voire un ou plusieurs continents.
3Endémie
Veut dire une présence habituelle d’une maladie donnée.
Cette présence peut être se trouver dans une région et voire sur une population déterminée.

II – Exposé des motifs

Toutes les épidémies passées et plus particulièrement celle de la grippe dite « espagnole », ont laissé des impacts sur le monde et plus particulièrement sur son son organisation.
La pandémie dite du covid-19,  n’échappera pas à la règle et aura des impacts sur le monde et va jouer un rôle non négligeable dans le nouvel ordre mondial.
Ma réflexion d’un changement profond que subira le monde a été motivée par les expériences des pandémies passées et plus particulièrement celle de la pandémie de la grippe dite « espagnole ».
Avant de passer à cette transformation du monde du XXIème siècle,  j’ai fait une rétrospective de toutes les transformations dues aux différentes épidémies et  je brosserais par la suite, ce qui va attendre le monde actuel.


Partie 1

Étude chronologique des pandémies
et

leurs impacts sur le monde


1 – Vème  siècle avant Jésus-Christ
Peut-être la première pandémie au monde.
Ce siècle (430 à  426), a  été marqué par une pandémie de fièvre typhoïde, connue sous le nom de la peste d’Athènes.
Cette fièvre typhoïde a pris naissance en Éthiopie, traversa l’Égypte et l’Afrique du Nord.
Le un tiers de la population d’Athènes trouva la mort (70 000 personnes environ).
Impacts sur le monde
Cette pandémie, marqua le début du déclin de la civilisation grecque et en particulier Athènes, berceau de la démocratie.

2 – Entre L’an 161 à  180
L’empire romain connu en 19 ans est en proie à des épidémies redoutables et prolongées.
Il connut une épidémie de variole (connue sous le nom de « peste Antonine »,   qui prit fin en l’an 180 et causa la mort à  10 millions de personnes, ce qui réduisait la population et de ce fait affaiblie le royaume.
Impacts sur le monde
Elle reste l’une des épidémies les plus documentées.

3 – Entre les VIe et VIIIe siècles
L’Europe et l’Asie sont en proie à  la peste bubonique (connue sous le nom de la peste de Justinien).
Elle reste cependant la vraie  « peste », contrairement aux autres pandémies qu’on appelées « peste ».
Elle reste l’une des premières pandémies « véhiculée » par les échanges commerciaux.
Elle resta à l’état pandémique pendant plus de deux siècles  et entraîna plus de 100 millions de morts.
10000 morts par jour rien qu’à Constantinople.
Impacts sur le monde
Cette pandémie affaibli la puissance militaire et économique de l’empire romain de l’Orient, un empire romain qui ne sera plus jamais unifié.

4 – Entre 1347 et l’année 1353 (le moyen-âge)
L’occident en 6 années fut frappé par la pandémie de peste noire ou peste bubonique.
Cette peste noire, tua plus de 30 millions de personnes en  « Europe »,  qui représente à l’époque (40% de la population).
Une Europe en plein essor économique.
Les guerres et les échanges commerciaux sont responsables de sa propagation.
Cette pandémie toucha la chine, l’Inde, la Crimée, Gênes, Venise, Constantinople, Marseille…, toutes ces villes contribuèrent à sa propagation pandémique.
Impacts sur le monde
Elle aura un impact, économique, agraire…
C’est à cette époque que la quarantaine fut mise en pratique afin de ralentir la propagation de la pandémie.

5 – XVIIème, XVIIIème et début du XIXe siècle
Ces siècles furent marqués par les pandémies à répétition de fièvre jaune.
La fièvre jaune était aussi connue sous le nom de « peste américain ».
La fièvre jaune sévit  dans les régions tropicales des Amériques, en Europe et ne toucha jamais le continent asiatique.
Elle sévit aux États-Unis et en Espagne.
Les pandémies de fièvres jaunes affectèrent la Guyane Française à maintes reprises.
En 1802, la fièvre jaune provoqua une hécatombe dans le corps expéditionnaire français envoyé à Saint-Domingue pour mater le soulèvement des autochtones.
La fièvre jaune n’a jamais été et à ce jour éradiqué du monde, car elle sévit toujours en Amérique du Sud (notamment le Venezuela) et en Afrique subsaharienne (Angola).
Impacts sur le monde
Les pandémies de fièvres jaunes, mettent fin à la colonisation par les Européens des Amériques.

6 – XIXème siècle
Retour de la peste, avec une nouvelle pandémie qui commença en Chine, l’Asie, l’Orient et  l’Europe.
Ce siècle d’est brillé par les mises en quarantaine dans les principaux ports, qui sont les responsables des contaminations, donc point de départ des épidémies.
Impacts sur le monde
Le commerce maritime, subit énormément de perte, d’où une refonte de sa réorganisation.

7 – Vers l’année  1826
En inde, apparaît une épidémie, encore inconnue, qu’on appelle « le choléra-morbus ».
Cette pandémie gagna  la Russie, la Pologne, La Finlande,  pour arriver en Allemagne,  la  France et les Iles Britanniques.
La pandémie du choléra-morbus, était marquée par des émeutes qui ont touché plusieurs pays (Pologne, Finlande, Allemagne, les îles-Britanniques, la France…).
Ces émeutes ont provoquées des désordres tant économiques, sociaux que politiques.

8 – Vers l’année 1831/1832
Une deuxième pandémie de choléra fait son apparition.
Elle apparue d’abord aux Iles Britanniques, puis l’Europe  et toucha le Québec, les États-Unis, l’Amérique du Sud (où elle perdure jusqu’en 1848)
En 6 mois le choléra tuas  100 000  personnes.

9 – Les années  de 1916 à 1918
Vers la fin de la grande guerre apparue une pandémie de grippe dite « espagnole ».
Cette pandémie aura  touché plus du ¼ de la population mondiale et responsable de 25 à  100 millions de décès.
Cette grippe aurait peut-être était importé par des soldats américains ????
Elle est appelée à tort grippe Espagnole.
Elle reste l’une des pandémies les plus dévastatrices, dans le monde.
(Voir plus bas la suite)
Impacts sur le monde

  • La grippe dite « espagnole », a décimé des populations entières (certains îlots des Vanuatu) et fait perdre à l’humanité plusieurs dizaines de langues.
  • Sur le bénéfice au monde, La pandémie dite grippe espagnol a eu une influence considérable et a permis de redéfinir les contours de la population mondiale et à la formation du monde contemporain.
  • Elle a hâté ou mis fin à la grande guerre (14 – 18).

Le plus grand nombre de mort a été enregistré chez les militaires qui faisaient la guerre.

  • Elle a peut-être poussé à l’indépendance de l’Inde (car on sait que la pandémie a touché des millions d’indiens), ce qui a révolté et créé des tensions entre les populations indienne et les colons britanniques (massacre d’Amritsar, en avril 1919).
  • La pandémie de grippe dite espagnol est à l’origine de la création de la ligue des nations, organisation pour la santé (ancêtre de l’actuelle O.M.S) et la reconnaissance de la médecine alternative.

À cette période, tous les pays créèrent et organisèrent leur propre autorité de santé, d’où l’idée de créer un seul organisme  international.

  • La pandémie de la grippe dite espagnol a permis aux États-Unis, de devenir un acteur important dans la recherche médicale et la prise en charge des épidémies et pandémies dans le monde.
    Avons-nous tiré les leçons de cette épidémie, je pense que non, car nous sommes toujours confrontés à des pandémies mortelles.

10 – Vers l’année 1957
Le virus H2N2, apparaît pour la première en Chine.
Il sera responsable de la grippe dite « asiatique ».
Il sera la cause d’une pandémie qui commence au Japon, se répand en Asie et atteint l’Amérique et l’Europe.
Avec cette pandémie,  4 millions de personnes ont trouvé la mort.
Impacts sur le monde
Elle porté préjudice à l’économie mondiale et recrée nouveau pourtour du monde asiatique.

11 – Entre 1968 et 1970
Le virus H3N3 responsable de grippe dite de Hong-Kong et le même virus responsable de la grippe dite « asiatique », qui a malheureusement évolué.
La pandémie débute à Hong-Kong, puis atteint l’Asie, les États-Unis, pour arriver enfin en Europe.
Le virus H3N3 est responsable de la mort de plus de 1 million de personnes.
Impacts sur le monde
Forte mobilisation internationale coordonnée par  l’OMS
Mise au point de plusieurs vaccins efficaces, alors que l’épidémie sévit encore.

12 – Vers 1969
Apparition d’un nouveau virus (proche du virus Ébola),  arénavirus, ou virus de Lassa.
Le virus de Lassa est responsable d’une fièvre hémorragique foudroyante.
La fièvre de Lassa est une pandémie, qui touche le Nigéria, La Guinée, Le Libéria, La Sierra Léone.
À ce jour le virus de Lassa est responsable de  5000 morts.
Impacts sur le monde
Pourquoi l’OMS, ne parle pas de pandémie ?  Alors que 4 pays africains sont touchés par ce virus.
Tant que big pharma, ne voit pas encore d’intérêt dans cette pandémie, l’OMS ne retiendra que zones endémiques.
Attention
La fièvre de Lassa est une infection dite « dormante », elle finira tôt ou tard  pas se transmettre en premier en Europe, pour atteindre par la suite le continent américain et sa  tête États-Unis.
Ne dites jamais, fontaine je ne boirais pas de ton eau.

13 – Vers 1980
Épidémie de 1920 aux années 1950  à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, le SIDA, est passé au stade d’épidémie, dans les années  1980.
Les premiers cas de SIDA, sont apparus aux États-Unis.
De là, le virus a contaminé toute la planète terre.
Le SIDA est responsable de plus de 40 millions de personnes.
Il sévit toujours à l’état endémique.
Impacts sur le monde
Tant que le SIDA est resté épidémique (au Congo), ni l’OMS, ni les autres organisations, n’ont manifesté un quelconque intérêt.
Dès que le SIDA est devenu une pandémie et a touché les sociétés dites « développées », tous ont crié au désastre planétaire.
La liberté sexuelle, c’est vu réglementée par les mesures d’hygiène.
Le monde entier s’est mis à la recherche de traitements et de vaccins.
Une collaboration internationale (qui nous rappelle celle de la pandémie due au  virus H3N3).
À ce jour, il n’existe aucun traitement, ni de vaccin.

14 – Vers 2002
Est apparue une nouvelle maladie, appelée le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), dont l’agent causale est virus appartenant  à la famille des coronavirus – le SARS-CoV.
Le SRAS, reste la première maladie transmissible de ce XXIème siècle.
Le SARS-CoV, se transmet principalement par les gouttelettes de Flügge.
Le SARS-CoV est parti  de Chine en  2002, pour envahir la planète vers l’année 2003.
Le SARS-CoV, est responsable de plus de 800 morts.
Impacts sur le monde
Grâce à la mobilisation internationale déclenchée par l’OMS, l’épidémie a pu être maîtrisée et l’agent causal rapidement identifié.
Cet agent causal, un coronavirus inconnu à cette date.
La mobilisation internationale reste le seul moyen de lutter contre les virus.

15 – Vers les années 2009/2010
Un nouveau virus fut son apparition connu sous le nom  de H1N1, qui est un sous type du virus de grippe A (identique au virus responsable de la grippe  « dite » espagnole), mais avec une variation, car il contient plusieurs gènes de plusieurs autres virus (porcins, aviaires et humains).
Ce virus est responsable de la grippe A (H1N1) – 2009, qui créa une pandémie mondiale.
Aux États-Unis, elle était connue sous le nom de grippe Nord-américaine, de nouvelle grippe au Mexique…
25 millions de personnes contaminées dans  le monde et a été la cause de plus 15000 décès.
Impacts sur le monde
Autre camouflet de l’ OMS, cette grippe a étouffée une autre pandémie qui sévissait en Afrique et l’OMS, le classifiée comme épidémie (voir plus bas).

16 – Vers les années 2009/2010
Une autre pandémie passée sous silence par l’OMS, c’est celle de la méningite bactérienne.
14 pays africains furent touchés (le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Nigeria…).
Plus de 80 000 personnes infectées et plus de 4000 décès.
Impacts sur le monde
Tant que les pays Européens et les États-Unis ne sont concernés, l’OMS ne peut parler de pandémies.
Camouflet (pour ne pas dire « mépris »)  sur camouflet de l’OMS.

17 – 2014
Le virus Ébola connu depuis 1976, provoqua en 2014 la  plus grande épidémie de FHV (fièvre hémorragique virale).
Le virus Ébola appartient à la famille des Filoviridae (filovirus), c’est le seul virus de cette famille.
L’OMS, parle toujours d’épidémie, alors que plusieurs pays africains sont contaminés par ce virus : République démocratique du Congo, Uganda, Zaïre, Soudan, Guinée,  Libéria, Sénégal et la Sierra Leone.
Fort possible que d’autres pays sont contaminés.
28 000 personnes ont été infectées, avec 11 000 cas de décès, ce qui fait le plus grand taux  de létalité de toutes les maladies virales connues.
Impacts sur le monde
Grâce aux efforts conjugués, un vaccin expérimental a été découvert.
Ce vaccin s’est avéré très protecteur contre ce virus mortel dans le cadre d’un essai majeur en Guinée.
Attention ce virus pourra se retrouver en Europe, aux États-Unis et partout dans le monde.

18 – 2019 – SARS-CoV-2
Une nouvelle pandémie dont le nom est covid-19, frappe le monde.
Le  monde dans sa totalité.
Des dirigeants du monde pris au dépourvus
Voir en partie 2.



Partie 2
Covid – 19
Et
Ses impacts sur le monde

Quelles leçons à en tirer
de la  première pandémie du XXIème siècle
– covid-19



I – 2019 – SARS-CoV-2

Une nouvelle pandémie dont le nom est covid-19, frappe le monde.
Le  monde dans sa totalité.
Des dirigeants du monde pris au dépourvus
L’aberration totale, le politique qui gère la pandémie et non le spécialiste, d’où une mauvaise prise en charge des malades.
Un seul protocole médical, appliqué pour tous, alors que la maladie est individuelle, c’est la base  du traitement (traiter chaque malade « individuellement » ou traitement  à la carte et non au menu.
La notion de vague pandémique a été mise à l’oubliette.
On ne sait plus à quelle vague se vouer ou se donner de la tête.
Petit rappel « intéressant » sur les différentes vagues.
La première vague a vu le jour entre les mois d’octobre et novembre
La deuxième vague a débuté au mois de décembre et nous la subissons encore.
On aura une troisième vague, qu’on le veuille ou non, qui annoncera la  fin de la pandémie.

 Voir mon article 

SARS-CoV-2 vs 1er –  2ème et 3ème Vagues
Point de vue
https://culturegeneralepourtous.wordpress.com/2020/05/10/sars-cov-2-vs-1er-2eme-et-3eme-vagues-point-de-vue/

Ou sur
SARS-CoV-2 vs 1er –  2ème et 3ème Vagues
Point de vue
https://salimdjelouat.blogspot.com/2020/05/sars-cov-2-vs-1er-2eme-et-3eme-vagues.html

Ou sur 
SARS-CoV-2 vs 1er –  2ème et 3ème Vagues
Point de vue
https://www.facebook.com/institutdumondearabe/posts/3577242432302694


II – La question ?
Est-ce que cette pandémie était prévisible ?

La réponse est  oui.

Le rapport de 2008 du National Intelligence Committee, mentionnait le risque d’une « maladie respiratoire virulente, nouvelle et très contagieuse et dans laquelle il n’y aurait pas de traitement »
Le président Obama, lui-même aurait évoqué ce risque ?
En 2018, Bill Gates à la conférence du Massachusetts Medical Society, parla d’une éventuelle prochaine catastrophe mondiale, qui prendrait forme d’une pandémie, dont l’agent causale sera un virus hautement virulent et se propageant rapidement et que le monde ne serait pas prêt à l’affronter.
Comment un monde informé, ne sait pas préparé.
Un président américain, qui évoque l’éventualité d’une future pandémie et un ponte de la finance et rien n’a été fait.
Pourquoi ?
On aura jamais la réponse ou si, préparer des vaccins et des traitements (de l’argent rien que du business).
Et si tout  à déjà été fait ?


III – Quels sont les impacts de cette pandémie sur le monde ? Présents et à venir

Peut-on parler d’impacts sur le monde, alors que cette pandémie est toujours présente.
Oui, je pense que oui, en 6 mois de présence, cette pandémie a transformée complètement le monde.

1 – Du choc sanitaire, on est passé au choc économique et social, sans précédent, du jamais vu dans le monde.

Plus de 4 milliards de personnes confinés, on n’a jamais vu cela.
Des puissances mondiales au pied d’argile.
Des puissances qui se sont montrées désarmées devant un virus.
Le déclin de l’Occident et à sa tête la faiblesse des États-Unis.

Les États-Unis sauveur du monde, rien que dans les films, la réalité est autre.
Ils n’ont même pas pu, sauver leur pays et leur population.
L’Europe n’en n’échappa pas à ce déclin, à l’exception de l’Allemagne qui est sortie la tête haute et renforce sa domination sur l’Europe.

Une Europe divisée (sauve qui peut), le cas de l’Italie qui s’est retrouvée « abandonnée » par la soi-disant Europe, qui se targue d’être la nouvelle puissance économique du monde.
L’Italie « abandonnée » par l’union européenne restera gravée dans les mémoires collectives des italiens et du monde.
On dit que l’union fait la force, mais covid-19 a démontré le contraire.
Une fuite des deux puissants de l’Europe : la France et l’Allemagne.
Le salut de l’Italie (puis plus tard de l’Europe et d’une partie du monde), est venu de la Chine.
Une Chine, dont sa conscience n’est pas tranquille, car n’oublions pas que ce virus est un virus Chinois, n’en déplaise à l’OMS.
L’union Européenne est aujourd’hui vacillante.

Que restera-t-il de cette union Européenne après la pandémie ? Je pose cette question, je connais la réponse, mais je vous la laisse à la réflexion.
La Russie sortie elle aussi affaiblie par cette pandémie.

La montée en puissance de l’Asie
Mais pas celle de la chine, qui elle-même c’est retrouvée désarmée devant un virus, à cela s’ajoute une absence totale de transparence dans la gestion de l’épidémie et surtout des mensonges.
Cependant, le monde est sous la dépendance de la Chine, mais pour combien de temps, encore.
L’Afrique, continent « sous-développés », tiers-mondiste,  s’en sort vainqueur de cette pandémie et aura son mot à dire dans le nouveau ordre mondial.

2 – Du point de vue social –

Après la pandémie, on va assister et vraiment assister  à un basculement de civilisations, en passant pas un changement de paradigme et l’instauration d’un nouvel ordre mondial.
On assistera à la fin de ces G7, G20 et tout leur bordel des G.
On doit penser à la répartition des richesses (pas de pays riches, pas de pays pauvres, pas de pays sur-développés, pas de pays tiers-mondistes).
Le renforcement de la coopération internationale est devenu plus que nécessaire.
Comme toute pandémie, cette pandémie reste  l’une des plus graves crises  du monde et surement, fera perdre au monde un recul de de vingt ans.
Peut-être, reculer pour mieux « avancé » (on ne saute plus).

3 – Du point de vue environnemental*

Cette pandémie nous donnera à réfléchir sur la santé du monde et bien sur des populations par :

Halte au réchauffement climatique (monsieur Trump, l’homme qui sait tout, mais ne sait rien, réveillez-vous, le réchauffement climatique est une réalité)
Le respect de la nature
La préservation des forets
La protection des animaux en voie d’extinction et les autres.
Le respect et la préservation de la vie.
L’arrêt aux guerres

* Voir plus bas,  comment peut-on mettre fin à  l’apparition de nouvelles pandémies à virus

4 – Sur la relation interhumaine

4.1 – Tous masqués
Aujourd’hui on porte tous un masque.
Ni beau, ni moche, on se ressemble tous
L’être humain est devenu un anonyme, une quelconque personne, un rien.
Une personne qui n’a plus de nom, un inconnu.
On est tous des inconnus, plus de visage, plus de nom.
La seule personne facilement reconnaissable dans la rue est celle qui porte un handicap.
Un handicap physique bien sûr.
La seule personne qu’on pourra reconnaître dans la rue et l’appeler par son nom,  n’est-ce pas une belle revanche.
À quoi cela servirais aujourd’hui de sortir maquiller ? À   rien.
Retire ton masque pour que je vois ton visage, que je te reconnaisse, plus possible, je risque, tu risques, la contamination, même si ce virus ne fait pas parti du voyage.

Observation
Je ne suis pas arrivé à comprendre pourquoi on parle de bavette à la place de masque chirurgical ?
– Le masque chirurgical est un masque respiratoire « à usage unique », conçu pour limiter la propagation vers l’environnement de germes de la bouche ou du nez de la personne qui le porte.
La bavette, est une petite pièce généralement de toile, attaché au cou, afin de protéger la poitrine de la bave des enfants pendant la prise d’un repas ou d’une boisson.

4.2 –  La distanciation sociale
Covid-19, nous a poussés à nous éloigner les uns des autres.
Pousse-toi, pour que je m’y mette.
1 mètre l’un de l’autre.
Est-ce suffisant pour éviter toutes contaminations ? Non
Mais elle est appliquée.

4.3 – Pas de bise, pas de poignée de main
Deux gestes pleins d’hypocrisie (pas pour tous heureusement).
Deux gestes pleins d’hypocrisie que covid-19, vient de corriger.
Ne me donne aucune bise, ne me touche pas la main.
De nouveaux gestes sont apparus, un nouveau langage créé par (pour) les circonstances de la pandémie, ces gestes sont :

4.3.1 – Le « Ébola handshake »
A pris naissance avec la pandémie d’Ébola, et consiste à se saluer  en jouant des coudes.
L’ambassadrice américaine aux Nations-Unies, Samantha Power, s’était affichée en faisant ce geste avec la présidente du Libéria.

4.3.2 – Le « footshake »
Un salut à coups de pieds (bonjour les dégâts).
Imaginé par l’ex ministre de la santé de  la France – Agnès Buzyn

4.3.3 – Un « namasté » ou un  « wai »
À la mode hindoue, népalaise ou thaïlandaise.
Mettons à l’honneur l’Asie du Sud-est.
Merci covid-19.

4.3.4 – Le salut « Hidayet »
Lever sa main droite et la faire tourner de gauche à droite et de droite à gauche.
Très sympathique comme salut et surtout innocent.

4.3.5 – Le salut « nazi »
Qui revient à la mode.

4.3.6 – La paume contre le cœur
Retour au salut maghrébin ou salut utilisé dans les pays musulmans.
Mais ce salut peut rester « hypocrite ».
À vous de voir.

4.3.7 – Les yeux dans les yeux !
La nouvelle méthode de se donner la bise.
Regarde-moi au fond des yeux, ne vois-tu pas qu’ils sont  amoureux (pas malheureux).
D’après Philippe Lichtfus, expert en étiquette contemporaine et savoir-vivre, décrit la méthode du salut par les yeux : « On peut se positionner en face de la personne qu’on veut saluer, la regarder dans les yeux, sans la dévisager, en croisant son regard et la saluer avec un visage ouvert, en disant ‘Bonjour Monsieur ou Madame’.
Covid-19, nous réapprend à être plus sincère en saluant quelqu’un ».
Mais si on porte des lunettes de soleil, comment faire et si on est un mal voyant ????


IV – Covid-19 et les « G »

1 – G6, G7, G8, G20, c’est quoi cette foutaise ?

Il y en aura-t-il d’autres G ? Question posée.
D’abord, il faut répondre à cette question : À quoi servent tous ces « G » ?
Quels rôles ont-ils joués dans cette pandémie.
Réponses :
Avant le Covid-19 et pendant cette pandémie, ils n’ont jamais servis et ne servent à rien.
Les membres de ces « G », ont tous fuis et n’ont pu même pas se prendre en charge, car ils enregistrent le plus grand nombre de contamination et le plus grand nombre de décès.
Comment seront-ils les sauveurs du monde ou ceux qui pensent à la place des autres.
Les pays les plus riches de la planète ! Un seul mot « honte à vous, les membres de ces « G »,  que je vais citer plus bas ».
Vous avez fanfaronné durant des années, et quand la réalité à frapper à vos portes, vous étiez incapable de répondre.
Rien que de la fuite et dans le désordre.
Peut-être verrons-nous l’émergence d’un autre « G », plus puissant, plus fort,  mieux équilibré et qui comptera comme membres des pays dits « sous-développés ».
Peut-être ce jour-là, le niveau de réflexion, d’analyse et de la prise de décisions fortes et courageuses verront le jour et pourront  répondre de nouvelles catastrophes.
Car ce n’est plus la richesse matérielle qui décidera, mais la richesse du cerveau.
C’est ce qui a manqué à ces « G » de pacotilles,  ils ne sont  forts que dans le changement des noms de leurs « G »,  de Club  à Forum, et de Forum à Sommet ou vice-versa.

2 – Rappel rapide sur ces « G »

2.1 – G6
Création en 1975 par VGE (Valéry Giscard d’Estaing).
Ce G6, regroupait : la France, l’Allemagne de l’Ouest, les États-Unis, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni.

2.2 – G7
Créé en 1976, avec l’intégration du Canada.

2.3 – G8
Le G7, en 1998, devient le G8, avec la Russie comme nouveau membre ? Puissance économique non, puissance financière non, puissance militaire oui.
L’intégration de la Russie n’a été faite que par peur de sa puissance militaire et rien d’autres.

2.4 – G20
Créé en 1999, dans lequel on va associer 11 autres pays.
Avec leur malice,  ils ajoutent des pays dits « émergents
Ces pays sont l’Afrique du Sud, l’Arabie Saoudite, l’Argentine, l’Australie, le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, l’Inde, l’Indonésie, le Mexique, la Turquie et l’Union Européenne.
Tous ces pays n’ont pas été ajouté comme ça ou par hasard.
C’est après une mûre réflexion et surtout pour protéger leurs intérêts.
La Chine puissance militaire et économique, en plus le pays le plus peuplé du monde.
L’Inde, à cause de sa population (deuxième pays le plus peuplé)
L’Arabie Saoudite, à cause de sa bassesse envers les pays  développés et plus particulièrement les États-Unis et surtout à cause du pétrole et de ses rentrées de devise.
La Turquie, à cause de sa position stratégique entre une Europe « peureuse » et l’Asie.
L’Afrique du Sud, comme quoi, ils ont intégré un pays africain.
L’Indonésie, le plus grand pays islamique du monde
Et ainsi de suite
L’objectif de cette création du G20, n’est que fanfaronné, car il est composé des deux tiers de la population mondiale et plus de 80 % du PIB mondial.
Voilà leur objectif, être les plus fort du monde.
Oui c’est bien, mais avez-vous pu maîtriser cette pandémie ?
Non, vous avez fuie, vous, vous êtes ridiculisé, perdus.
Des guignols avec vos quiproquos, vous non-dits, vos mensonges sur votre propre population.
Réveillez-vous, avec covid-19, vous ne représentez que vous-même et encore.


V – Covid-19  et religions

1 – La religion (les religions) peut-elle sauver l’humanité du covid-19 ?
La réponse est non.

Covid-19,  nous a démontré que la religion n’est  pas collective, mais individuelle.
Aujourd’hui chacun prie dans sa maison, à l’abri de l’autre.
Les églises, les synagogues, les mosquées,  temples…, sont fermées, cloisonnés.
Covid-19, nous donne la preuve que la construction des lieux du culte, n’a plus sa raison d’être.
Ou construisons, juste le nécessaire.
Qu’il ne sert absolument à rien de faire la construction de ces lieux de culte à qui construit le grand, le plus de ces lieux de culte.
Le mauvais exemple nous ai donné par les pays musulmans, comme l’exemple encore présent, entre l’Algérie et le Maroc
Qui construira la plus grande mosquée de l’Afrique ?
Qui construira la plus grande mosquée du monde musulman ?
Des constructions de luxe, de lucre, comme si la construction des mosquées et leur fréquentation, sauveront les musulmans de l’enfer ?
Au lieu d’aller concourir dans la construction des instituts de recherche et dans les hôpitaux, aujourd’hui on construit dans des lieux qui sont vides.
Aujourd’hui covid-19, parle aux croyants (pseudo-croyant), que Dieu n’a pas besoin de lieux du culte pour le rejoindre, pour l’aimer.
Dieu nous dit : aimez-moi où vous soyez, que l’essentiel de votre amour envers moi, sera d’abord l’amour que vous donnez à votre prochain.
Le message est clair, « aime ton prochain, tu aimeras Dieu et Dieu t’aimera ».
Rapproche-toi envers ton voisin, tu te rapprocheras de moi (Dieu).
Message clair, pas de lieux de culte remplis par des pseudo-croyants.
Restez chez vous et pratiquer votre religion à l’abri du regard de l’autre.
Car le musulman (en particulier), fréquente ces lieux de culte que, pour plaire aux autres et non à Dieu, mais Dieu sait tout, voit tout.
Qu’en est-il des lieux saints, des lieux de pèlerinage (hadj) et des voyages d’agréments (omra), walou, rien, ils sont vides comme le cœur des musulmans (pseudo).
Quand on use et en abuse de ses connaissances, afin d’avoir une place pour se rendre sur les lieux Saints de l’Islam (pour laver ses os, comme on dit), afin de se purifier et on retourne plus retors, que l’ou jour où on est parti, mieux  vaux garder son argents et rester chez soi.
Donnez cet argent pour construction d’hôpitaux
No comment.
Même Dieu ne s’y trouve pas, avec ce genre de personnes, qui sont la création de Dieu.
Je n’irais pas en enfer pour ça, n’ayez crainte.
Heureusement qu’il existe des musulmans sincères et honnêtes envers les gens et  envers Dieu.
Dieu reconnaîtra les siens.

2 – Covid-19 et les pays arabo-musulmans

Les plus grands absents dans cette pandémie, sont les pays arabo-musulmans ?
Où sont-ils, que font-ils ?
Rien du tout
L’Arabie saoudite et les pays du golfe,  vous qui faite dans les fanfaronnades du luxe et du lucre, vous êtes où, aujourd’hui.
Vous ne brillez que par votre absence.
Réveillez-vous, vous exister, mais vous ne vivez pas.
Même votre argent aujourd’hui ne sert à rien.

3 – Covid-19 et la justice divine

On assiste aujourd’hui à une punition collective de l’homme (femmes) adultes.
Covid-19, évite les enfants, des innocents.
Des innocents qui n’ont rien à se reprocher sur les malheurs du monde.
Des enfants loin des magouilles, des guerres, de la destruction de la nature, de l’environnement, de la faune.
On dirait que le Divin, voudrait un nouveau monde pour ces enfants.
Covid-19, ne frappe que les adultes, des adultes malsains, magouilleurs, tricheurs, voleurs, destructeur de la vie, de la nature, du monde.
Nous les adultes « malsains », on devrait réfléchir et bien réfléchir à cette pandémie ;
Cette pandémie s’en ira comme elle est venue, juste une leçon, à nous d’en tirer les conséquences et apprendre à changer, à évoluer.
Si après cette épidémie, l’homme ne changera pas, sa sera la destruction de la terre.


VI – Les virus « dormants » ou « latents »

1 – Ce qu’il faut surveiller (juste pour information) :

Le virus West Nile
Les virus à ARN
Les rétrovirus

1.1 – Pourquoi le West Nile ?
Pour simple que c’est un virus émergent.
Responsable de la fièvre du Nil Occidental.
Sa transmission ce fait par un moustique.
Ce virus est actuellement présent sur plusieurs continents : Afrique, Europe, Amérique…
Il est responsable de plusieurs épidémies.
Attention à un retour brutale d’une pandémie.

1.2 – Pourquoi les virus à ARN ?
Les virus à ARN, sont des virus à mutation rapide et élevé.
Leur ARN subit des transformations et des erreurs et sont donc incapables ce repérer et corriger les erreurs les rendant de ce fait très facile  à se propager et ce contrairement aux virus à ADN,  qui eux possède cette capacité à repérer et corriger les erreurs et de ce fait les empêchant de se propager rapidement.

1.3 – Pourquoi les rétrovirus ?
Cas particulier des virus à ADN.
Les rétrovirus possèdent un fort taux de mutation.


VII – Peut-on mettre fin à l’émergence de nouveaux virus ?

Mettre fin à l’émergence de nouveaux virus, c’est mettre fin aux épidémies.
Dans la réalité, il n’y a pas de nouveaux virus, il n’y a que des virus qui mutent.
Ou des virus oubliés qui reviennent nous colonisés.
La mutation est due à une erreur de codage au niveau des acides nucléiques, les virus possèdent des capacités à corriger cette erreur, mais il arrive que la mutation soit rapide et le virus ne peut plus « se contrôler », comme par exemple les virus à ARN et certains virus à ADN.

1 – Comment mettre fin ?

Pour mettre à l’émergence de nouveaux virus et dire halte aux épidémies, il faut prendre des mesures courageuses, ces mesures sont :
Un frein total à la déforestation, qui évitera l’émergence de nouveaux virus, donc de nouvelles épidémies.
Lutter contre Le réchauffement climatique.
Le réchauffement climatique est responsable de la fonte des glaciers et des calottes glaciaires polaires.
Cette fonte des glaciers peut libérer de nouveaux virus qui ont été congelés depuis des millénaires.
Préservation de la faune et de la flore
Contrôle rigoureux sur l’industrie alimentaire (la mal bouffe) et les autres industries
Les échanges internationaux doivent subir de nouvelles lois, recommandations
Préservation de la santé tant humaine, qu’animale
Et surtout booster l’immunité de l’individu par une alimentation saine et de saison

Pasteur l’a si bien dit : le microbe n’est rien, tout est lié au terrain

Point de philosophie
Et tirer les leçons des impacts des pandémies passées et surtout celle que nous vivons actuellement.


VIII – En conclusion

La pandémie covid-19 aura un impact positif sur l’ensemble du globe et sera la source d’un changement total dans les révolutions à venir : tant industrielle,  économique, écologique, sanitaire.
Seuls les pays arabo-musulmans resterons dans leur confinement (tiens c’est bien trouvé) et continueront dans la course à qui celui qui construira la plus grande mosquée ?
Triste monde.
La religion ne sauvera jamais le monde des catastrophes, des pandémies, seuls les pays qui ont tireront des leçons de cette pandémie, domineront le monde.



IX – Quelques liens pour mieux approfondir le sujet

https://youtu.be/TY_XWH8ql2E

 


X – Lectures conseillées et pour mieux comprendre le sujet du Covid-19

 COVID – 19 –
LE PRINCIPAL, C’EST L’ESSENTIEL

https://culturegeneralepourtous.wordpress.com/2020/03/25/covid-19-le-principal-cest-lessentiel/


Covid – 19 et les personnes à risques

https://culturegeneralepourtous.wordpress.com/2020/04/11/covid-19-et-les-personnes-a-risques/


SARS-CoV-2 vs enfant
Enfant vs vascularite (maladie de Kawasaki)

https://culturegeneralepourtous.wordpress.com/2020/05/03/sars-cov-2-vs-enfant-enfant-vs-vascularite-maladie-de-kawasaki/


SARS-CoV-2 vs 1er –  2ème et 3ème Vagues
Point de vue

https://culturegeneralepourtous.wordpress.com/2020/05/10/sars-cov-2-vs-1er-2eme-et-3eme-vagues-point-de-vue/


Pr. L’Électron libre
Pr. en analyses médicales et Bio clinicien
Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être
Psychothérapeute
Auteur scientifique, conférencier
Webmaster et blogueur


Lisez, aimez et partager afin de faire bénéficier, votre famille, vos amis (es)
Laissez-moi un commentaire afin d’améliorer le contenu
Posez-moi des questions, j’essaierais de vous répondre
Vous voulez participer à l’enrichissement du contenu, faites le moi savoir


Print Friendly, PDF & Email

Salim Djelouat

Pr. en analyses médicales et Bio clinicien Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être Psychothérapeute Auteur scientifique, conférencier Webmaster et blogueur

ARTICLES SIMILAIRES

Mes Derniers Articles x

%d blogueurs aiment cette page :