SRAS-CoV 2 – CoViD-19 – Les bons choix d’un vaccin

SRAS-CoV 2 – CoViD-19 – Les bons choix d’un vaccin


Les risques d’une vaccination, avec un vaccin de bricolage
C’est toute la question
Savoir, c’est pouvoir agir



Ce que je vous propose de lire dans cette publication

I – Préambule
II – Existe-t-il un traitement à la CoViD-19 ?
III – Le Vaccin ?
IV – La  vaccination ?
V – Existe-t-il une immunité à ce virus ?
VI – Les différentes étapes pour mettre au point un vaccin (un bon vaccin)
VII – Les exigences à satisfaire d’un bon vaccin
VIII – L’immunité collective ? Avantages et Risques
IX – Récapitulatif sur les différentes vagues, de la CoViD-19
Suivant ma réflexion personnelle
X – Conclusion
XI – Quelques liens pour mieux comprendre, afin de mieux agir


Pr. Salim Djelouat
Pr. en analyses médicales et Biomédicale
Expert médical certifié en médecine, santé et bien-être – Ooreka – Paris


I – Préambule

Plus de 50 pays et groupes sont en course pour mettre un vaccin sur le marché, afin soi-disant mettre fin à la pandémie de la CoViD-19.
Derrière cette course effrénée à la recherche d’un vaccin, il existe des enjeux scientifiques (certes), mais aussi des enjeux financiers (l’essentiel), des enjeux politiques (assoir leur domination sur leur peuple) et des enjeux diplomatiques (comment atteindre les autres pays  qui sont et seront à la queue du peloton).
Les espérances du peuple,  se débarrasser de cette pandémie, passent en second  plan, dans cette course effrénée, des défis.
Et c’est ce peuple, malheureusement  qui sera vacciné,  par un vaccin dont on ne connaîtra presque absolument rien.

Pour rappel :
On a comptabilisé 139 projets de candidats vaccins en phase pré-clinique d’élaboration. 
Certes les approches de recherches sont différentes.
          – 25 vaccins sont en phase 1
          – 17 vaccins sont en phase 2
          – 7 vaccins sont en phase 3

Aucun vaccin  à ce jour n’a reçu une autorisation de mise sur le marché.

Connaitre les objectifs des différentes phases ⇒⇒

          La phase 1
Est de déterminer l’innocuité du vaccin et d’observer la réponse immunitaire.
          La phase 2
Doit déterminer la dose « optimale »,  qui sera déterminante à prouver la durabilité de la protection.
          La phase 3
Est celle des essais sur des centaines (voire des milliers) de personnes.
Cette phase doit définir le bénéfice/risque du vaccin.

Voir plus bas de l’article, les différentes exigences, que doit satisfaire un vaccin.

Aperçu sur les pays, labo et fondation  à la rechercher d’un vaccin
et par la même une entrée de devises

Les plus grandes puissances se sont lancées dans la recherche d’un vaccin contre le SRAS-CoV-2.
Des fondations en passant par les laboratoires et des gouvernements se sont lancées dans une course effrénée dont les intérêts dépendent des régimes en place.

La Russie et la Chine, ne recherchent  beaucoup plus, que des intérêts politiques, que des intérêts financiers.
Gloire aux régimes.

Les laboratoires n’ont d’autres objectifs que le jackpot.
Mettre sur le marché un vaccin, le plus rapidement possible, dont le but est la rentrée de devises.
En plus de cela, les laboratoires passent des accords avec des états, afin de partager les éventuels risques (financiers et sanitaires, surtout sanitaires).
Avoir le feu vert (des dirigeants), pour  assassiner  le peuple.

Les fondations, leurs intérêts sont liés aux laboratoires et bien-sûr à la bénédiction de l’OMS.
Donner son feu vert à ce vaccin.
Quand on sait que l’OMS est alimentée par les fonds des 3 plus grandes fondations au monde.
Et surtout,  ne payer aucuns impôts sur le jackpot financier (on sait que les fondations ne payent aucun impôts sur leurs grosses fortunes).

Pour les autres dirigeants des pays qui n’investissent en rien et qui sont et seront (comme je l’ai déjà écrit), à la queue du peloton (et ils sont nombreux), leur principal objectif est d’acquérir le vaccin à n’importe quel prix et sans évaluer tous les risques liés à ce vaccin.
L’essentiel pour ces dirigeants, assoir leur crédibilité.
Se faire aimer et se faire accepter par leur peuple, du populisme et rien d’autre.
D’une crise sanitaire, on en fait une une affaire politique, une relation amoureuse.

Attention, attention
À ce jour, aucun vaccin contre cette famille de virus (corona), n’a encore jamais été mis au point.
Des inconnus demeurent (voir plus bas dans l’article)
Dans cet article, je voudrais attirer l’attention de tous les gouvernants de tous les pays, de ne pas trop s’aventurer dans l’achat -irréfléchi – d’un vaccin et surtout de ne pas imposer une vaccination massive.
Le seul vaccin qui sera valide, doit répondre à des exigences.
Plus bas de l’article, j’ai défini ces exigences.
Je suis un scientifique, responsable.

II – Existe-t-il un traitement à la CoViD-19 ?

L’objectif d’un traitement est d’obtenir des résultats positifs (guérir la personne malade).
Actuellement il n’existe aucun traitement vraiment spécifique au SRAS-CoV-2.
Néanmoins des solutions de traitement ont été essayées, donnant certes des résultats qui portent débats ou mitigés.

Ce qu’il y a sur le marché du traitement anti-SRAS-CoV-2 :

          1Des anticorps
Soit fabriqués soit dans les laboratoires, soit  prélevés directement dans le plasma des personnes guéries.
Je pense qu’il serait aussi intéressant d’étudier toutes les personnes qui ont fait la grippe du mois de Novembre à la mi-Décembre 2019
          2Des immunosuppresseurs  (Tocilizumab)*
Médicaments qui peuvent contrôler la réponse immunitaire et l’empêcher de s’emballer, prévenant ainsi un choc de cytokine souvent fatal.
          3Des antiviraux (le remdesivir)*
Bloquent l’action du virus dans son processus de reproduction (la réplication).
Le remdesivir a montré son efficacité contre les coronavirus :
               – SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère)                            
               – MERS (Syndrome respiratoire du Moyen-Orient).
Le remdesivir, pourrait être le médicament dans le traitement de la CoViD-19.
Attention, attention
L’utilisation des antiviraux d’une façon anarchique, peut être responsable, d’arythmies cardiaques, d’hypoglycémie, de lésions hépatiques et d’effet neuropsychiatriques (agitation, confusion, hallucinations…).
* Ne sont efficaces que sur la forme modérée de la CoViD-19.

Les autres traitements (qui ont été médiatisés)
(utilisés le plus souvent  en association) :

          1L’hydroxychloroquine
A été utilisée et dont l’objectif est d’atténuer la charge virale (donc réduire le nombre de virus, dans le processus d’envahissement).
L’hydroxychloroquine possède aussi une action anti-inflammatoire très importante, qui joue un rôle dans le processus anti- SRAS-CoV-2.
Attention, attention
À  ne jamais utiliser en automédication.
Un surdose de chloroquine ou d’hydroxychloroquine peut être responsable de convulsions, arrêt cardiaque, voire coma.
          2Des antibiotiques
Sont aussi utilisés : Azithromycine et l’Augmentin (Amoxicilline/acide clavulanique).
          3 – Au mois de Novembre (2019), avec la pandémie de grippe* (d’après moi et je maintien que c’est la première vague de cette pandémie), un traitement antibiotique a été institué et répondant à : l’Azithromycine et à une CS3G.
Les résultats ont été satisfaisants.
Attention, attention
Les antibiotiques ne doivent jamais être utilisés en automédication, car il pourra  y avoir une résistance bactérienne.
* Du moment que personne n’a fait allusion à cette « pandémie » de grippe, qui est apparue au mois de  Novembre 2019.

Personne ne sait d’où est partie cette épidémie.
L’histoire nous le démontrera.

Du moment, qu’aucun traitement n’a vraiment montré son efficacité,  il reste le recourt à un vaccin, donc à une vaccination massive, qui elle seule, pourra mettre fin à cette pandémie.

III – Le Vaccin ?

En quelques mots
Le vaccin prépare le corps à attaquer une maladie X, en utilisant ses propres moyens  de défense, qui sont représentées par le système immunitaire.
Il nous permet de bâtir notre propre immunité.
Pour cela, le vaccin doit  être composé de bons ingrédients, de déclencher  une réponse immunitaire naturelle.
Un bon vaccin dépend de la stratégie vaccinale qui sera choisie, ce qui veut dire, quelle est la partie du virus qui sera utilisée (virus inactivé, atténué ou des parties du code génétique) afin de déclencher la réponse immunitaire.

IV – La  vaccination ?

En quelques mots
La vaccination va nous permettre de créer une mémoire immunologique.
La mémoire immunologique, va permettre à l’organisme la mise en place « rapide », des moyens de défenses spécifiques, avant le développement de l’infection.
C’est la reconnaissance immédiate et rapide de l’agent pathogène, qui pourra déclencher une maladie.
Une bonne vaccination (combattre le mal, par le mal), avec le bon vaccin est un investissement à vie pour la santé individuelle et collective.

V – Existe-t-il une immunité à ce virus ?

Je dirais mieux : au SRAS-CoV-2
Oui, contrairement à ce qu’il se dit un peu partout.
Je maintiens que la pandémie de grippe du mois de Novembre  à la mi-Décembre 2019 est due à un Coronavirus, le vrai NCoV-2019.
Qu’on le veuille ou non.
D’ailleurs dans l’interprétation de certains tests RT- PCR (par exemple), laisse planer un doute dans leurs interprétations.
Les personnes qui ont fait la grippe de Novembre 2019 ont développées une immunité adaptive et de ce fait ont été protégé contre le virus chinois, qui a par la suite, a changé de noms.
          – 2019- NCoV : (pour 2019 (l’année), N  (nouveau) et CoV (CoronaVirus)
          – CoViD-19 (et le nom de la maladie)
          – SRAS-CoV-2 (le nom du virus) – voir plus haut.

Très important
Les personnes qui ont fait « la grippe du mois de Novembre à la mi-Décembre 2019, possèdent des anticorps contre le Coronavirus et plus particulièrement contre le SRAS-CoV 2.

Revenant à la question de notre sujet : Existe-t-il une immunité au SRAS-CoV-2 ?
Nous avons répondu oui.
Il a été rapporté que les convalescents du SRAS-CoV-2, possèdent des cellules immunitaires dirigées contre les protéines du virus.
Donc possèdent une immunité du type cellulaire à lymphocytes T (ou réponse lymphocytaire T).
Les lymphocytes T, sont les groupes d’élite de notre organisme, contre les envahisseurs.
Ils sont la mémoire de notre organisme (reconnaissent les agents infectieux).

Pour mieux comprendre :
Les lymphocytes sont des globules blancs capables de reconnaitre le virus.
Ils existent deux catégories de lymphocytes T (avec des sous-types), capables de reconnaitre le virus et de le détruire : les T – CD4 et les T – CD8.
        – Les lymphocytes T – CD4, ils sont en quelque sorte, les chefs d’orchestre de la réponse immunitaire.
            Les  lymphocytes T – CD8, sont des cellules tueuses ou lymphocytes T cytotoxiques.
En plus de leur rôle de bras armé, les lymphocytes T-CD4, apportent une aide aux lymphocytes T-CD8.
          Sans oublier bien-sûr les lymphocytes B,
Cellules du système immunitaire en charge de la fabrication des anticorps.
Et ils sont aussi « mémoire immunologique »
Tous les lymphocytes sont « des mémoires immunologiques »

Bon à savoir
L’éradication du virus dans l’organisme est avant tout une réponse cellulaire, couplée à une production d’anticorps spécifiques (dont la finalité est la guérison).

VI – Les différentes étapes pour mettre au point un vaccin (un bon vaccin)

Étape I
Identifier la souche (isolement)
Dans notre cas c’est le SRAS-CoV-2.

Étape II
Choix de la stratégie vaccinale (quelle partie du virus utilisée) –
     – Virus inactivé

     – Virus atténué
     – Ou des morceaux du virus (sur le code génétique)
6 à  9 mois seront consacrés à cette étape.

Étape III
L’étude clinique
Cette étude se déroule en 3 phases (voir plus haut)
6 à 9 mois seront consacrés à cette étape.

Étape IV
Les autorisations de mises sur le marché (AMM).
Ces autorisations sont  différentes d’un pays à un autre, d’un continent à un autre – ANSM (France),  EMA (Union Européenne), FDA (États-Unis)…

VII – Les exigences à satisfaire d’un bon vaccin

Avant de se lancer tête baissée, dans l’achat  ou l’acquisition d’un vaccin afin de satisfaire des états ou des labos ou assoir sa crédibilité pour son peuple, le vaccin en question doit satisfaire à certaines exigences.
J’ai énuméré dans ce chapitre, les principales exigences (surement il en existe d’autres).
En ce qui concerne le virus responsable de cette pandémie.

La reconnaissance du SRAS-CoV-2 et la guérison de la CoViD-19, dépendent de deux facteurs :
La réponse cellulaire lymphocytaires et la production d’anticorps spécifiques et surtout dénués de tous effets secondaires à moyen et long terme (aucun laboratoire producteur de vaccins ne peut répondre à cette exigence).

Le vaccin qui sera produit doit satisfaire à plusieurs exigences ⇒⇒

        1 – Les exigences immunogènes
                La première condition immunogénique, il doit induire une production d’anticorps spécifiques et neutralisants.
               – La deuxième condition immunogénique, il doit garantir une immunité cellulaire puissante et surtout constante.
          2 – Exigence du choix de l’adjuvant
C’est une substance qui permet d’augmenter l’immunogénicité du vaccin.
En un mot, il va rendre le vaccin plus puissant  afin de booster la réponse immunitaire.
Pour cette raison que l’adjuvant doit-être communiqué.
Bon à savoir
Il se pourrait dans une préparation à la va vite, c’est l’adjuvant qui va donner une réponse immunitaire et non la préparation vaccinale (phénomène de zone).
          3 – Exigence pour une meilleure innocuité
Quelle est la dose à injecter (optimale), qui va permettre une protection sans pour cela entraîner une toxicité.
          4 – Exigence d’une bonne tolérance
Est de s’assurer que le vaccin est bien toléré et sans aucun effet néfaste.
          5 – Exigence sur le phénomène de rappel vaccinal (re-booster la mémoire immunologique)
Est-il nécessaire de faire un ou des rappels ?
Cela reste intéressant à savoir afin d’éviter d’éventuels effets secondaires.
          6 – Exigence de connaitre les situations à risques ou à déconseillées du vaccin
Pour comprendre : les contre-indications du vaccin
          7 – Exigences sur les précautions d’emploi du vaccin
Évaluation de la balance bénéfice – risque.
          8 – Exigences sur les effets indésirables
Attention à l’apparition du syndrome de Guillain – Barré (surtout rencontré dans les vaccins grippaux).
          9 – Exigence d’une bonne surveillance des effets indésirables
À moyen et long terme.
Des effets susceptibles de survenir, car le vaccin  sera utilisé à une très grande échelle de la population.

Ma question 

Est-ce que cette vitesse à la production d’un vaccin va-t-elle répondre à ces exigences ?
Ma réponse est non

On laissera aux laboratoires qui planchent sur le sujet de démontrer le contraire et surtout que leur vaccin va satisfaire à  nos exigences.
Aux gouvernements des pays qui veulent acquérir ce vaccin,  vous allez le faire, mais une recommandation, commencer à vous le faire inoculer à vous et vos familles et 90 jours après, proposez le au peuple.
90 jours est un minimum.

VIII – L’immunité collective ? Avantages et Risques

En l’absence d’un traitement efficace et d’un vaccin utile et nécessaire, il reste la voie de la recherche d’une immunité collective qu’on appelle encore « immunité de groupe ».
La stratégie du stop and go, décrite dans mon dernier article,  donne les procédures à suivre pour obtenir les résultats escomptés.
La stratégie du stop and go, n’est pas une stratégie du bricolage qui repose sur le confinement et déconfinement fait d’une façon irréfléchie, ce qui se fait actuellement et par des professionnels (soi-disant).
La stratégie du stop and go est une stratégie qui doit être bien préparée et bien encadrée.

Pour mieux comprendre les bases de cette immunité collective ?

Pour comprendre l’immunité collective, il faut d’abord comprendre ce qu’est une immunité individuelle.
L’immunité individuelle ?
Lorsqu’une personne X rentre en contact avec un  agent pathogène (microbe : bactérie, virus…),  son organisme va mettre en place tout un processus de défense.
Le processus de défense est représenté par le système immunitaire.
Le système immunitaire va produire des anticorps, qui vont détruire ce pathogène.
Ce qu’on appelle une réaction Antigène –Anticorps.
Antigène A, Anticorps Anti-A.
Ce qui reste intéressant, c’est qu’après la destruction de l’Antigène (l’agent pathogène), l’organisme continu à produire les anticorps pendant un temps plus ou moins long.
Cette production d’anticorps, représente  le principe d’l’immunité individuelle, ce qui permet à l’organisme  de pouvoir se protéger si une nouvelle attaque par le même pathogène aura lieu.
L’immunité collective ?
La stratégie collective ou de groupe (on l’appelle comme on veut), résulte du même principe.
Si une population X, représentée par un nombre – Nest infectée par l’agent pathogène, cette population sera immunisée, donc elle va rompre la chaîne de transmission du virus.
Ce nombre – N  de personnes infectées,  protégera  les individus n’ayant pas été en contact avec l’agent pathogène.
Malheureusement ce nombre – N -, varie d’un agent pathogène à un autre.

En ce qui concerne le SRAS-CoV-2, le nombre – N – est estimé à 66 %, soit les 2/3 de la population mondiale, qui devra être infectée pour que la pandémie s’arrête – juste des estimations – .
La stratégie de la recherche de l’immunité collective reste très intéressante, et doit être mise en place  d’une façon réfléchie, bien préparée et non en stratégie de bricolage.
Les confinements et déconfinement n’ont donné que des résultats mitigés.
Dans certains pays, on n’a même pas fait de confinement, alors qu’ils parlent de déconfinement (c’est ce qu’on appelle du bricolage).
          – L’avantage de l’immunité collective, comme on l’a déjà dit, c’est mettre un arrêt à la propagation du virus, donc à la maladie.
             – L’inconvénient de cette stratégie est le mauvais calcul qui sera fait par les commissions de suivi de la pandémie et de certaines prises de décisions de  gouvernements.
La stratégie est bonne, mais attention, lorsqu’elle se détériore (parlant de la situation), elle devient un risque pour l’ensemble de la population.
J’ai proposé dans deux de mes articles comment mener à bien cette stratégie, stopper la CoViD-19 et relancer l’économie.
Cliquer sur ces liens –
http://salimdjelouat.com/la-strategie-du-stop-and-go-pour-stopper-la-covid-19-et-relancer-leconomie/
http://salimdjelouat.com/covid-19-comment-la-stopper-ou-au-mieux-ralentir-sa-propagation-nos-solutions/

Bon à savoir –
Pour atteindre l’immunité collective, il faut attendre la fin du mois de Novembre.
Voir le chapitre :
IX – Récapitulatif sur les différentes vagues, de la CoViD-19, suivant ma réflexion personnelle.
Et mon article en cliquant sur le lien ci-contre :
http://salimdjelouat.com/covid-19-et-les-differentes-vagues-point-de-vue/

IX – Récapitulatif sur les différentes vagues, de la CoViD-19 Suivant ma réflexion personnelle

– 1er vague
Mois de Novembre  à la mi-Décembre 2019
– 2ème vague
À la mi quinzaine  du mois de décembre 2019 et au début du mois de janvier 2020 (et qui dure actuellement).

Prendra fin, vers la mi-août, voire la fin du mois d’août.
– 3ème vague
Vers le  début du mois d’Octobre, voire la mi-octobre.

Et prendra fin, vers la fin du mois de Novembre 2020.

C’est à cette date, qu’on aura atteint une immunité collective.
Ce qui se passe actuellement me donne raison, qu’on le veuille ou non.
Ne faites pas cas de mes écrits c’est votre problème, ce n’est pas le mien.

X – Conclusion

Écouter, Apprendre, Adaptersont les clefs de la réussite.
Écouter pour apprendre et apprendre pour adapter.

On laissera le choix à ceux qui gèrent cette crise sanitaire de prendre les décisions qui s’imposent, mais quand ils se savent qu’ils sont en échec total de la gestion de cette crise sanitaire, qu’ils aient au moins l’honnêteté de le reconnaître.
Cette gestion de cette crise sanitaire est un échec total.
Revenez à la  table de la discussion, inviter des personnes et trouver des solutions dans l’intérêt de tous.
Celui qui veut faire briller son nom, n’a qu’à publier, écrire des articles, des livres, faire des conférences.
Je dis à ces responsables de ne pas se précipiter à l’acquisition d’un vaccin à la va vite, laissez passer le mois de Novembre et on reparlera de cette pandémie et bien sûr d’un vaccin.
Un homme avertit en vaut deux (à ceux qui comprennent).

IX – Quelques liens pour mieux comprendre, afin de mieux agir

La stratégie du « stop and go » pour stopper la CoViD-19 et Relancer l’économie
Lutter contre le SRAS CoV-2
Et faire face à la crise sanitaire Et À la crise économique
http://salimdjelouat.com/la-strategie-du-stop-and-go-pour-stopper-la-covid-19-et-relancer-leconomie/

CoViD-19- Comment la stopper ou au mieux ralentir sa propagation – Nos solutions
Écouter, Apprendre, Adapter,  sont les clefs de la réussite
Écouter pour apprendre et apprendre pour adapter
http://salimdjelouat.com/covid-19-comment-la-stopper-ou-au-mieux-ralentir-sa-propagation-nos-solutions/

CoViD-19- How to stop it or at best slow its spread – Our solutions
https://salimdjelouat.blogspot.com/2020/07/covid-19-how-to-stop-it-or-at-best-slow.html

1er ou 2ème vague ?
Où en sommes-nous ???
Et la 3ème vague,  elle arrive quand ?
Le monde a perdu ses points de repères.
Lisez mon point de vue
CoViD-19  et ses différentes vagues – Point de vue
http://salimdjelouat.com/covid-19-et-les-differentes-vagues-point-de-vue/

CoViD-19 and the different waves – Point of view
1 st or 2 nd wave?
Where are we ???
And the 3 rd wave, when it arrives?
The world has lost its benchmarks.
Read my point of view
https://salimdjelouat.blogspot.com/2020/07/covid-19-and-different-waves-point-of.html

CoViD-19  Vs  « Contact tracing »  pour réduire sa transmission –  Mes propositions
Écouter, Apprendre, Adapter,  sont les clefs de la réussite
Écouter pour apprendre et apprendre pour adapter
http://salimdjelouat.com/covid-19-vs-contact-tracing-pour-reduire-sa-transmission-propositions/

La CoViD-19 vs Maladie de Kawasaki
Écouter, Apprendre, Adapter,  sont les clefs de la réussite
Écouter pour apprendre et apprendre pour adapter
http://salimdjelouat.com/covid-19-vs-maladie-de-kawasaki/

Les virus « dormants »ou « latents » !
Les responsables de nos prochaines pandémies et comment les stopper
Écouter, Apprendre, Adapter,  sont les clefs de la réussite
Écouter pour apprendre et apprendre pour adapter
http://salimdjelouat.com/les-virus-dormants-ou-latents-les-responsables-de-nos-prochaines-pandemies-et-comment-les-stopper/

Le moustique  « tigre » – Notre nouveau fléau pandémique
Écouter, Apprendre, Adapter,  sont les clefs de la réussite
Écouter pour apprendre et apprendre pour adapter
http://salimdjelouat.com/le-moustique-tigre-notre-nouveau-fleau-pandemique/

CoViD-19  vs  Alimentation de Prévention et d’Entretien
http://salimdjelouat.com/covid-19-vs-alimentation-de-prevention-et-dentretien/

CoViD-19 et les pandémies passées, retour vers l’enfer
http://salimdjelouat.com/covid-19-et-les-pandemies-passees-retour-vers-lenfer/

CoViD-19 et les personnes à risques
http://salimdjelouat.com/covid-19-et-les-personnes-a-risques/

CoViD – 19 et les groupes des « G »
http://salimdjelouat.com/covid-19-et-les-groupes-des-g/
CoViD – 19 vs Les religions
http://salimdjelouat.com/covid-19-vs-les-religions/
CoViD – 19 – Le principal  est l’essentiel –
http://salimdjelouat.com/covid-19-le-principal-est-lessentiel/
Le stress psychosocial ou détresse émotionnelle
http://salimdjelouat.com/le-stress-psychosocial-ou-detresse-emotionnelle/


Pr. Salim Djelouat
Pr. en analyses médicales et Biomédicale
Expert médical certifié en médecine, santé et bien-être – Ooreka – Paris
Psychothérapeute
Auteur scientifique, conférencier
Webmaster et blogueur


Lisez, aimez et partager afin de faire bénéficier, votre famille, vos amis (es)
Laissez-moi un commentaire afin d’améliorer le contenu
Posez-moi des questions, j’essaierais de vous répondre
Vous voulez participer à l’enrichissement du contenu, faites le moi savoir


Print Friendly, PDF & Email

Salim Djelouat

Pr. en analyses médicales et Bio clinicien Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être Psychothérapeute Auteur scientifique, conférencier Webmaster et blogueur

ARTICLES SIMILAIRES

Mes Derniers Articles x

%d blogueurs aiment cette page :