PROSTATITE ! NOS RECOMMANDATIONS HYGIÉNO-DIÉTÉTO-NUTRITIONNELLES

PROSTATITE !  NOS RECOMMANDATIONS HYGIÉNO-DIÉTÉTO-NUTRITIONNELLES


Il existe plusieurs types de prostatites :

  • La prostatite aiguë bactérienne
  • La prostatite chronique bactérienne
  • La prostatite non bactérienne
  • La prostatodynie : elle reste le plus souvent de causes inconnues, mais certains scientifiques la rattache à des causes d’origines psychologiques tels que l’anxiété, la dépression…

Pr. Salim Djelouat
Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être –

Auteur scientifique
salimdjelouat@mail.com


Pour quelle prévention ?

La prévention des récidives de la prostatite, suppose de suivre des règles d’hygiène dont les principales sont :

1 – Éviter l’alcool, la caféine et les aliments épicés
Ces aliments accroissant les symptômes de la prostatite.

2 – Éviter les pratiques sexuelles à risques 
Rapports non protégés (a fortiori la pratique de la sodomie).
En cas de rapport non protéger le fait d’uriner juste après le rapport va permettre de  » nettoyer  » l’urètre et limiter le risque d’infection.

3 – Éviter le stress
Amplificateur des symptômes.

4 – Boire de grandes quantités d’eau 
Le flux urinaire va limiter le temps de séjour de l’urine et donc limiter la prolifération bactérienne.

Recommandations nutritionnelles 

Les plantes ne pourront être utilisées que comme compléments aux antibiotiques.
L’antibiothérapie reste essentielle dans le traitement des prostatites.

Les principales plantes qui pourront être utilisées sont :

– Le jus de brocoli
Le jus de Brocoli a simultanément deux effets :
Action anti-inflammatoire
Augmentation du système immunitaire
Par ces deux effets, le jus de brocoli est un traitement très efficaces de la prostatite.

– La canneberge ou cranberry (Vaccinium macrocarpon), renferme des proanthocyanidines qui inhibent l’adhésion des bactéries aux parois de l’urètre et de la vessie.

– Les fruits d’airelle (Vaccinium vitis-idaea), associées à la canneberge réduit de 50% la récurrence des manifestations de l’infection urinaire.

– Les racines de raifort (Armoracia rusticana), renferment des huiles essentielles qui exercent une action antibactérienne dans le cas des infections urinaires.

– Les racines d’ortie (Urtica dioica), facilitent l’irrigation des reins, de la vessie et des voies urinaires en cas d’inflammation.
Les racines d’ortie préviennent la formation de calculs rénaux et aident à soulager les problèmes de miction, liés au dérèglement de la prostate.

– La prêle (Equisetum arvense), améliore la circulation dans les voies urinaires en cas d’infections bactériennes.
La commission allemande reconnaît l’usage de cette plante pour traiter les infections bactériennes de la vessie et de l’urètre.

Important  

Toute utilisation de plantes comme adjuvant au traitement médical, doit être discuté avec le médecin traitant.


Pr. Salim Djelouat
Pr. en analyses médicales et Bioclinicien

Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être 
Psychothérapeute
Auteur scientifique
Webmaster et blogueur


Lisez, aimez et partager afin de faire bénéficier, votre famille, vos amis (es)
Laissez moi un commentaire afin d’améliorer le contenu
Posez-moi des questions, j’essaierais de vous répondre
Vous voulez participer à l’enrichissement du contenu, faites le moi savoir


 
Print Friendly, PDF & Email

Salim Djelouat

Pr. en analyses médicales et Bio clinicien Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être Psychothérapeute Auteur scientifique, conférencier Webmaster et blogueur

ARTICLES SIMILAIRES

Mes Derniers Articles x

%d blogueurs aiment cette page :