CoViD – 19 vs les personnes à risques

CoViD – 19  vs les personnes à risques


Publié le 19 Avril  2020
Mise à jour le 2 Juillet 2020


Toute la population mondiale est à risque, mais certains profils sont beaucoup plus à risque que d’autres.

Avant de parler des pathologies (en réalité les citer seulement) qui pourront influencer l’infection par covid 19,  et être un facteur de complications graves voire de morbidité, je voudrais me penche sur certains profils qui eux aussi  sont responsable de la gravité de la maladie et de la morbidité.


Pr. Salim Djelouat
Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être


Le microbe n’est rien. Le terrain est tout.
Louis Pasteur


Ce que je vous propose de lire dans cette publication

I – Les principaux profils (surement il existe d’autres) II –  Les principales pathologies pouvant entraîner des complications graves sur la santé III –  Autres cas pouvant entraîner des complications graves sur la santé IV – Rappel sur les mesures de prévention V – Pour les curieux et les curieuses et pour celles et ceux qui veulent apprendre (même si c’est écrit par un algérien)

I – Les principaux profils (surement il existe d’autres) sont ⇒⇒  

1 –  Le tabac, tabagisme et produits inhalés
On sait que le tabac endommage et même paralyse les cils des voies respiratoires, dont leur mouvement permet d’éliminer, les poussières, les microbes et le mucus.
Le tabac va donc empêcher l’organisme de se protéger contre les infections « pulmonaires ».
On sait que le tabac à lui seul est responsable dans le monde,  de plus de 7 millions de décès par an.
Le tabagisme à lui seul et la cause de 16 types de cancers différents.
Il est responsable de plus de 20 maladies chroniques.
Il est aussi responsable de troubles psychologiques : anxiété, dépression, nervosité.
Ces troubles psychologiques peuvent être une des causes de la sévérité dans le covid 19.
À cela,  il ne faut pas oublier les produits inhalés (cannabis, coca, krach…) qui sont responsables de problèmes pulmonaires, cardiaques, hépatiques, rénales…
2 – L’alcool et les alcooliques
La consommation d’alcool à long terme est un facteur aggravant sur la santé et c’est un facteur influençant la contamination par covid 19 et peut entraîner des complications graves, voire la mort.
On sait que l’alcool peut-être responsable de cancers, de problèmes cardiaques, hépatiques…
Pour rappel que 2 à  3  % de l’alcool  bu  sont éliminés  par les poumons (ce qui rend les poumons fragiles) et de ce fait , l’infection par covid est facilitée (voire booster).
3 – La drogue et les drogués ?
Les psychotropes, souvent prescrits par des médecins, mais malheureusement circulent sous le manteau.
Les psychotropes restent dangereux et peuvent entraîner des accidents vasculaires, de l’infarctus, des problèmes pulmonaires, hépatiques et rénaux.
Ils peuvent de ce fait être responsable de la propagation du covid 19 et entraîner des états graves ou de la morbidité.
4 – L’obésité 
On en parle peu ou pas du tout, car on se fie aux études chinoises.
On sait que les chinois ne sont pas obèses et de ce fait, aucune relation n’a été établie.
Malheureusement ce qui se passe actuellement aux États-Unis et connaissant la mal bouffe qui est présente et une population à forte densité de masse corporelle, j’en ai fait un rapprochement avec covid 19 et le taux  élevé de cas.
Certes l’obésité n’est pas la seule responsable de ce taux élevé de cas.
On sait que l’obésité (la charge pondérale), fragilise le système immunitaire, rendant le corps humain sensible aux infections bactériennes, virales ou parasitaires.
On sait aussi que l’obésité s’accompagne de pathologies aggravantes, tels que les pathologies cardiovasculaires, le diabète, les problèmes pulmonaires (détresse respiratoire à la moindre infection)…
En France, beaucoup de jeunes obèses se retrouvent en réanimation et ce suite à l’infection par covid 19.


5 – La maigreur
Je parle de la dénutrition ou de la maigreur dont l’origine est soit une maladie ou  un mauvais métabolisme.
La maigreur peut être liée à une propagation du covid 19, chez ce  type de personnes.
La maigreur peut être responsable, d’insuffisance cardiaque, pulmonaire, rénale.
La maigreur est responsable d’un problème d’immunité, donc une impossibilité à lutter efficacement contre les microbes.
Il a été aussi rapporté que la maigreur joue mal dans la thermorégulation de la température.
Effectivement les personnes maigres brûlent davantage de calories pour maintenir leur température, d’où amaigrissement plus prononcé.
Attention la maigreur peut-être un signe d’une maladie cachée.
6 – L’âge
L’âge n’a aucune influence sur la maladie au covid 19, si la personne est en bonne santé, aucune maladie métabolique connue (ou bien prise en charge), aucun facteur de risque (tabac, alcool…), une alimentation adéquate…
N’empêche que les personnes d’un âge avancé doivent respecter les mesures barrières.
7 – Les facteurs génétiques
On soupçonne des facteurs génétiques qui peuvent influencer la contamination et les complications, mais actuellement aucune preuve scientifique n’est établie.
Ce qui a été rapporté : certaines personnes atteintes par le covid-19 ne ressentent aucun symptôme décrit.
Alors que d’autres personnes atteintes n’ont aucun antécédent connu de santé.

On parle des personnes du groupe Sanguin O, qui sont  les moins touchées par le covid 19, par opposition aux personnes du groupe A, qui sont les plus touchés (d’après une étude chinoise…).

8 – En ce qui concerne le sexe
Le nombre de contamination semble identique, seul le nombre de décès est plus élevé chez les hommes.
Cela peut s’expliquer par le chromosome X.
De nombreux gènes liés à l’immunité se trouvent dans le chromosome X.
Les hommes possèdent un seul chromosome X, alors que les femmes en possèdent 2.


II –  Les principales pathologies pouvant entraîner des complications graves sur la santé, voire la morbidité (ou les personnes les plus vulnérables) ⇒⇒

1 – Toutes les personnes atteintes de maladies  respiratoires  chroniques
Et plus particulièrement les atteintes respiratoires avec une possibilité de décomposer lors d’une infection virale.

2 – Asthme
3 – Mucoviscidose
4 – Déficit immunitaire
5 – Cytopénies chroniques, insuffisances médullaires…
6 – Infection par les virus
Plus particulièrement celui de l’immunodéficience humaine (VIH) et toutes infections  virales
7 – Diabète 
(tout type) et plus particulièrement le diabète non équilibré et diabète avec complications secondaires (micro ou macro angiopathie).
8 – Hypertension artérielle
Non traitée, mal prise en charge, non respect des règles d’hygiène alimentaire…
9 – Maladies métaboliques héréditaires (sous traitement)
10 – Affection maligne des tissus lymphatiques, hématopoïétiques…
11 – Tumeurs malignes
12 – Cancer sous traitement
13 – Personnes ayant subi des transplantations d’organes ou par cellules souches hématopoïétiques
14 – Pathologies cardiaques
Insuffisance cardiaque grave

Cardiopathies valvulaires graves
Cardiopathies congénitales graves
Artériopathies chroniques avec manifestations ischémiques
Coronaropathie
Vascularites
Chirurgie cardiaque
15 – Pathologies hépatiques
Maladies chroniques actives du foie

Cirrhoses
16 – Pathologies rénales
Néphropathie chronique grave

Syndrome néphrotique primitif
Insuffisance rénale chronique dialysée
17 – Les personnes avec un traitement médicamenteux
Chimiothérapie anti cancéreuse et cancer métastasé

Biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive
Personnes atteintes de maladies inflammatoires et/ou auto-immunes recevant un traitement immunosuppresseur,
18 – Personnes avec antécédents d’accident vasculaire cérébral
19 – Pathologies diverses
Lupus érythémateux systémique

Sclérodermie systémique
Sclérose en plaques
Spondylarthrite grave
Polyarthrite rhumatoïde évolutive
Rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives

20 – La rhinite allergique –
Nous sommes en pleine période de la saison de la rhinite allergique, donc attention aux personnes qui font des rhinites allergiques, de ne pas être au contact du covid 19.
Éviter par tous les moyens ce contact.


III –  Autres cas pouvant entraîner des complications graves sur la santé ⇒⇒

1 – Femme enceinte au 3ème trimestre de la grossesse
Contamination, sans morbidité – et pas de transmission au fœtus.
2 – Enfants et bébés
Enfants moins de 10 et plus de 10 ans représentent 1% des cas (étude chinoise)

Bébés : aucune forme sévère n’a été rapportée (étude française), mais ils restent des porteurs du virus et vecteurs de la maladie.


IV – Rappel sur les mesures de prévention

À toutes ses personnes qui présentent « une susceptibilité au covid 19 » d’éviter tout contact avec des personnes, même si elles ne présentent pas de signes évocateurs.
Les principales mesures de prévention (pour rappel) sont ⇒⇒

1 – Le confinement
Le virus ne vient pas chez vous, c’est vous qui allez le chercher.
Donc évitez-le en restant à la maison, surtout si vous n’avez aucune urgence à sortir.
2 – Le port d’un masque
C’est une nécessité pour toutes les personnes ayant des pathologies citées.
Dans le cas où le masque n’est pas disponible, un tissu, un cache-nez, une écharpe, un foulard, feront l’affaire, dans le cas d’un déplacement urgent à l’extérieur de la maison.
Évitez la foule
3 – Point de place aux bonnes manières (bons gestes de l’amitié)
Ne pas serrer les mains

Éviter les embrassades
Se tenir à une distance assez respectable (1.5 mètre sans symptomatologie)
4 – Lavage des mains
Geste routinier
Ne pas oublier d’utiliser les gels hydro-alcooliques ou des solutions liquides
5 – Le traitement
Il ne pourra être discuté qu’avec votre médecin.
Continuez à prendre votre traitement  et respectez votre hygiène alimentaire et toutes les recommandations concernant votre bien santé.


Évitez la propagation du virus en restant chez-vous ou quand vous sortez porter un masque (quand vous êtes dans la foule) et  respecter les gestes barrières.

Cette pandémie partira d’elle-même


V – Pour les curieux et les curieuses et pour celles et ceux qui veulent apprendre (même si c’est écrit par un algérien)

Comment stopper ou au mieux ralentir la propagation de la covid-19  – de la 1ère vague à la 3ème vague –
http://salimdjelouat.com/comment-stopper-ou-au-mieux-ralentir-la-propagation-de-la-covid-19-de-la-1ere-vague-a-la-3eme-vague/
SARS-CoV-2 vs enfant / Enfant vs vascularite (maladie de Kawasaki)
http://salimdjelouat.com/sars-cov-2-vs-enfant-enfant-vs-vascularite-maladie-de-kawasaki/

Les virus « dormants » ou « latents » !
Les responsables de nos prochaines pandémies et comment les stopper
http://salimdjelouat.com/les-virus-dormants-ou-latents-les-responsables-de-nos-prochaines-pandemies-et-comment-les-stopper/

Covid-19 et les groupes des  « G »
http://salimdjelouat.com/covid-19-et-les-groupes-des-g/

COVID-19  vs RELIGIONS
http://salimdjelouat.com/covid-19-vs-religions/

LE STRESS PSYCHOSOCIAL OU DÉTRESSE ÉMOTIONNELLE
http://salimdjelouat.com/le-stress-psychosocial-ou-detresse-emotionnelle/

SARS-CoV-2  vs – 1er-  2ème et 3ème Vagues – Point de vue
http://salimdjelouat.com/sars-cov-2-vs-1er-2eme-et-3eme-vagues-point-de-vue/

COVID – 19 – LE PRINCIPAL, C’EST L’ESSENTIEL –
http://salimdjelouat.com/covid-19-le-principal-cest-lessentiel/


Pr. Salim Djelouat
Pr. en analyses médicales et Bioclinicien
Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être
Psychothérapeute
Auteur scientifique, conférencier
Webmaster et blogueur

Lisez, aimez et partager afin de faire bénéficier, votre famille, vos amis (es)
Laissez-moi un commentaire afin d’améliorer le contenu
Posez-moi des questions, j’essaierais de vous répondre
Vous voulez participer à l’enrichissement du contenu, faites le moi savoir



Print Friendly, PDF & Email

Salim Djelouat

Pr. en analyses médicales et Bio clinicien Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être Psychothérapeute Auteur scientifique, conférencier Webmaster et blogueur

ARTICLES SIMILAIRES

Mes Derniers Articles x

%d blogueurs aiment cette page :