CONNAITRE LES ALIMENTS ET L’ALIMENTATION DE LA PERSONNE DIABÉTIQUE

CONNAITRE LES ALIMENTS ET L’ALIMENTATION DE LA PERSONNE DIABÉTIQUE

Il faut savoir que même si on est diabétique, on ne peut éliminer totalement l’apport de glucose dans notre corps, car ce dernier se trouve sous différentes formes, soit naturelles, soit présent dans l’aliment ou tout simplement ajoutés aux aliments.


Pr. Salim Djelouat
Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être – Paris –
Auteur scientifique
salimdjelouat@mail.com


SOMMAIRE

I – CE QU’IL FAUT SAVOIR
II – L’ALIMENTATION DE LA PERSONNE DIABÉTIQUE ET SES IMPLICATIONS ?
III – COMMENT ATTEINDRE CES OBJECTIFS
IV – DE QUELLE QUANTITÉ DE SUCRE AVONS-NOUS BESOIN ?
V – QUE DOIT COMPORTER L’ALIMENTATION DE LA PERSONNE DIABÉTIQUE ?


I – CE QU’IL FAUT SAVOIR

Le corps humain a besoin d’énergie pour pouvoir fonctionner.
Cette énergie va lui être ramenée par l’alimentation.
Au cours de la digestion les aliments vont être transformés en glucides, protéines et lipides.
Le glucose reste la principale source d’énergie dont, le corps en a besoin.
Quand on est diabétique, le corps va très mal utiliser – ou ne pas du tout l’utiliser- le glucose qui circule dans le sang et c’est pour cette raison que la glycémie – taux du sucre circulant se trouvant dans le sang – va augmenter au dessus des taux dits normaux.
Il faut savoir que même si on est diabétique, on ne peut éliminer totalement l’apport de glucose dans notre corps, car ce dernier se trouve sous différentes formes, soit naturelles, soit présent dans l’aliment ou tout simplement ajoutés aux aliments.
On sait aussi que ce sucre « non utilisé » par le corps, va être éliminé par les urines et autres liquides biologiques.
Pour une meilleure utilisation, cette quantité de sucres doit être répartie en fonction du nombre de repas que nous devons prendre, 3, 4 voire 5 repas jour.
Nos prochains articles vont porter essentiellement sur la quantité de glucides contenus dans les différents aliments et ainsi que la quantité d’aliments que vous pourrez prendre afin de mener une vie tout à fait normale.
On termine par cet adage qui dit : « que tout est poison, rien n’est poison, c’est la dose qui fait la différence » (Claude Bernard).

BON À CONNAITRE 
C’est pour toutes ces raisons, qu’il apparaît plus sage de ne pas éliminer totalement l’apport du sucre de l’alimentation, mais plutôt surveiller la quantité de glucides que nous devons manger.

II – L’ALIMENTATION DE LA PERSONNE DIABÉTIQUE ET SES IMPLICATIONS ?

L’alimentation chez une personne diabétique reste l’un des éléments majeurs dans la prise en charge du diabète.
Une bonne alimentation doit atteindre plusieurs objectifs :
1er Couvrir les besoins de l’organisme en énergie, sels minéraux, vitamines…
2ème Limiter les fluctuations glycémiques, en maintenant au mieux des valeurs glycémiques à un taux avoisinant la normalité.
3ème – Normaliser les graisses du sang (cholestérol, triglycérides, acides gras, lipides, protides…)
4ème Faire diminuer le taux d’hémoglobine glycosylée A1c
5ème Faire éviter l’obésité, tout en maintenant un poids idéal.

III – COMMENT ATTEINDRE CES OBJECTIFS

Pour atteindre ces objectifs, l’alimentation doit être personnalisée, équilibrée, variée, satisfaisante et surtout s’adapter à différents facteurs et qui sont :
1 – L’âge : enfant, adolescent, adulte, personne âgée
2 – La taille et le poids
3 – L’activité professionnelle
4 – La pratique ou non d’une activité physique ou sportive
5 – Le sexe
6 – Les cultures familiales et traditionnelles

IMPORTANT

1 – Il serait préférable que cette « thérapie nutritionnelle« , soit individualisée pour qu’elle se montre efficace.
Cette « thérapie nutritionnelle » peut nous aider à prévenir et même à traiter certaines complications éloignées du diabète.
2 – Dans le cas d’un diabète couplé à une hypertension artérielle, l’alimentation dans ce cas précis est considérée comme la pierre angulaire de la prise en charge de la tension.

IV – DE QUELLE QUANTITÉ DE SUCRE AVONS-NOUS BESOIN ?

En général, la quantité de sucre par repas varie de 40 à 70 grammes et, est supplémentée* de 15 à 30 grammes de sucre par collation.
Chez une personne diabétique, il n’y a pas d’aliments interdits ou de régimes draconiens à prescrire.
Il suffit seulement de bien choisir ses aliments et surtout de contrôler les quantités qui seront données où prescrites (l’objectif de nos prochaines publication).
Il faut aussi savoir, qu’il est impossible d’éliminer le sucre dans l’alimentation de la personne diabétique, mais lui inscrire dans ses menus un « budget sucre » à respecter à chaque repas.
Ce « budget sucre », doit se baser sur l’index glycémique des aliments.

* Augmentée
(Demandé l’avis à votre diététicienne).

V – QUE DOIT COMPORTER L’ALIMENTATION DE LA PERSONNE DIABÉTIQUE ?

L’alimentation de la personne diabétique, doit répondre à une meilleure prise en charge de la personne diabétique et doit comporter les éléments suivants (pour leur étude cliquer sur le titre ou voir l’article) :

 1 – Des fibres alimentaires
 2 – Des nutriments
 3 – Des féculents
 4 – Des légumes verts
 5 – Des légumes secs
 6 – Des fruits
 7 – Des produits laitiers
 8 – Des viandes, du poisson et des œufs
 9 – Des matières grasses
10 – Des produits sucrés
11 – Des boissons
12 – Autres aliments
13 – Des probiotiques
14Des compléments alimentaires



Pr. Salim Djelouat 
Medical Analyst and Bioclinicist
Certified Medical Specialist in Health, Fitness, and Physical Therapy – Paris –
Psychotherapist
Scientific author
Webmaster and blogger


Lisez, aimez et partager afin de faire bénéficier, votre famille, vos amis (es)
Laissez moi un commentaire afin d’améliorer le contenu
Posez-moi des questions, j’essaierais de vous répondre
Vous voulez participer à l’enrichissement du contenu, faites le moi savoir

Print Friendly, PDF & Email

Salim Djelouat

Pr. en analyses médicales et Bio clinicien Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être Psychothérapeute Auteur scientifique, conférencier Webmaster et blogueur

ARTICLES SIMILAIRES

Mes Derniers Articles x

%d blogueurs aiment cette page :