Adénome prostatique ! Nos recommandations hygiéno-diététo-nutritionnelles

Adénome prostatique ! Nos recommandations hygiéno-diététo-nutritionnelles


Quelle conduite a adopter en cas d’adénome prostatique ?

Il faut savoir qu’il n’est pas possible d’empêcher l’apparition de la survenue de l’adénome bénin de la prostate.

Cependant il existe des moyens pour pouvoir prévenir l’inconfort et surtout les complications provoqués par l’H.B.P.
Il faudrait savoir seulement distinguer les bons moyens, des mauvais moyens.


Pr. Salim Djelouat
Pr. en analyses médicales et Biomédicale
Expert médical certifié en médecine, santé et bien-être – Ooreka – Paris


ILES BONS MOYENS


1 D’abord il faut libérer sa prostate
Cela veut dire qu’une activité sexuelle et régulière doit être maintenue.
On parle même de l’intérêt de la masturbation (étude australienne), dans la prévention de l’apparition de l’adénome de la prostate.


2N’essayez jamais de vous retenir d’uriner
Urinez dès que l’envie vous vient.
Videz votre vessie au maximum en prenant tout votre temps.
Choisissez la position qui vous convient (assise ou debout)


3Buvez régulièrement de l’eau pendant le jour
Ce qui va nettoyez et drainer la vessie.
Il serait préférable de réduire sa consommation liquidienne aux environs de 19/20 heures, pour éviter de se lever la nuit pour aller aux toilettes.


4Adoptez une alimentation saine
Le régime prescrit dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires est aussi bénéfique pour la prévention de l’adénome de la prostate (et les autres maladies de la prostate).

Ceux qu’il faut consommer


Les fruits et légumes (apports en fibres et en antioxydants)


Les aliments à base de soya (les isoflavones qu’ils contiennent pourraient contribuer à une bonne santé de la prostate)


Les poissons gras (riches en oméga-3)


L’huile d’olive pour assaisonnement (riche en oméga-3)


Huiles de poissons (tous)


L’ail et l’oignon, à consommer sans modération (la consommation de l’ail n’est pas recommandée en cas de traitement par le Permixon)


Aliments très riches en lycopène
(jouent un rôle de protection et de réparation) :
          – Tomate
          – Sauce tomate
          – Pizza
          – Fraises…


Aliments aussi riches en lycopène :
          – Pastèque
          – Pamplemousse
          – Les fruits de la goyave 


Le thé vert joue aussi un rôle de protecteur t serait également bénéfique.
Le principe actif « épigallocatéchine-gallate », contenu dans le thé vert, semble stopper la division cellulaire. 
Il est recommandé cependant ne pas boire plus de 5 tasses de thé par jour.


Les aliments riches en apport de sélénium :
          – Ail
          – Poulet
          – Mollusques
          – Algues


Les aliments riches en apport de zinc : carotte, cresson, foie, huîtres, levure de bière, palourde, pomme, feuilles vertes de légumes et de salade, graines de tournesol, graines de citrouilles…


Un apport quotidien en supplément diététique, en vitamine C, vitamine E, bêta carotène, à un effet protecteur (étude suvimax).


Veiller au bon fonctionnement de la vessie, par un apport hydrique optimal entre 1.5 à 2 litre par jour (eau, jus de persil…).


5Concernant l’activité physique
En tant que muscle, une activité régulière est nécessaire pour bien faire fonctionner la vessie.
La marche est à privilégier : 2 à 3 heures par semaine suffisent largement pour atténuer le désagrément lié au gonflement de la prostate.


II – LES MAUVAIS MOYENS


1 – Au niveau de l’alimentation 

 Ce qu’il faut consommer avec modération ou à éviter :

  • Les graisses saturées d’origine animale : beurre, fromage gras, viandes grasses et surtout viande rouge (bœuf)
  • Café, diurétique fait augmenter la production d’urine et va irriter la vessie
  • Les aliments dits « raffinés » et plus particulièrement ceux riches en sucres rapides
  • Une consommation en calcium supérieure à 1 g par jour (produits laitiers)
  • Les plats épicés et trop salés
  • Les boissons riches en caféine (colas), ces produits aggravent les symptômes de l’adénome
  • Le chocolat
  • L’alcool (idem café)

2 – L’activité physique et sports

Évitez les sports qui compriment la vessie : équitation, tennis, volley-ball, bicyclette…

La position trop assisse, comprime la prostate


3 – Concernant la prise de certains médicaments

Vaso-constricteurs, antihistaminiques, diurétiques, tranquillisants…, ces familles de médicaments peuvent contribuer à l’apparition d’un œdème.

Informer votre médecin de toute prise de médicaments, lui seul sait vous conseiller.


4 – Autres mauvais moyens

  • Évitez de soulever des charges trop lourdes
  • Évitez les températures froides, car celles-ci peuvent entraîner une rétention d’urine

 Important

Toutes ces recommandations sont aussi valables pour les autres pathologies de la prostate.


Pr. Salim Djelouat
Pr. en analyses médicales et Biomédicale
Expert médical certifié en médecine, santé et bien-être – Ooreka – Paris
Psychothérapeute
Auteur scientifique, conférencier
Webmaster et blogueur


Lisez, aimez et partager afin de faire bénéficier, votre famille, vos amis (es) Laissez moi un commentaire afin d’améliorer le contenu Posez-moi des questions, j’essaierais de vous répondre Vous voulez participer à l’enrichissement du contenu, faites le moi savoir


Print Friendly, PDF & Email

Salim Djelouat

Pr. en analyses médicales et Bio clinicien Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être Psychothérapeute Auteur scientifique, conférencier Webmaster et blogueur

ARTICLES SIMILAIRES

Mes Derniers Articles x

%d blogueurs aiment cette page :