8 TRUCS ET ASTUCES POUR DEVENIR « MAMAN »

8 TRUCS ET ASTUCES POUR DEVENIR « MAMAN »


Pourquoi des trucs et astuces pour concevoir un bébé ?
Parce que je me suis rendu compte
que beaucoup de nouveaux couples divorces
après 1 an et demi de mariage et ce ,
pour la simple raison, qu’ils n’ont pas put procréer


Pr. Salim Djelouat 
Expert médicale en médecine, santé et bien-être – Paris –
Auteur scientifique
salimdjelouat@mail.com


SOMMAIRE

I – COMMENT SAVOIR SI TON OVULATION À  EU LIEU ?
II – LES TESTS D’OVULATION
III – LA MÉTHODE DE LA TEMPÉRATURE
IV – LA MÉTHODE DU CALENDRIER
V – LA GLAIRE CERVICALE 
VI – LA POSITIONS DU COL UTÉRIN
VII – L’OBSERVATION DE LA SALIVE
VIII – QUELS SONT LES SIGNES D’UNE GROSSESSE ?



Si tu envisage de concevoir un jour un bébé ou si tu essayes activement de concevoir un bébé, tu dois tirer profit de l’utilisation des différentes méthodes et ce afin que tu comprennes le fonctionnement de ton organisme.
L’un des moyens les plus simples d’augmenter tes chances d’avoir un bébé c’est d’identifier exactement quand ton organisme libère un ovule des ovaires, c’est-à-dire le moment ou tu vas ovuler et à chacun de tes cycles. 
A chaque cycle, la veille et le jour de l’ovulation (lorsque un ovule est libéré et commence à descendre dans les trompes de Fallope), ceux sont les deux jours les plus fertiles, et donc les 2 jours où tu as le plus de chances de concevoir un bébé.

 


ICOMMENT SAVOIR SI TON OVULATION À  EU LIEU ?

Il existe pour cela de nombreuses méthodes pour savoir quand tu vas ovuler.
Ces méthodes peuvent être utilisées seules ou en complément des tests d’ovulation à domicile.
Elles peuvent t’indiquer ton ovulation soit à l’avance, soit un peu après.
  Parmi ces méthodes figurent : 
      Les tests d’ovulation
     – La méthode des températures
     – La méthode du calendrier
      L’observation de la glaire cervicale
      L’observation de la salive


IILES TESTS D’OVULATION

Comme nous l’avons déjà dit, il existe différents moyens de savoir quand tu va ovuler.
Mais le moyen le plus simple et le plus précis, consiste à utiliser des Tests d’Ovulation à domicile.
Les tests d’ovulation sont semblables aux tests de grossesse à domicile : tu maintiens la tige absorbante d’un bâtonnet-test dans ton flux d’urine, puis le résultat apparaît dans une fenêtre sur le même bâtonnet-test.
Les tests d’ovulation détectent l’hormone lutéinisante (L.H), dont la concentration augmente rapidement 24 à 36 h précédant l’ovulation.
La détection de cette montée de L.H, t’aidera à identifier les deux jours d’un cycle où tu es la plus fertile et par conséquent le plus susceptible de concevoir.                                   
Ces deux jours de fertilité maximale, sont la veille et le jour de l’ovulation, à savoir quand ton organisme libère un ovule.
Ainsi, et en ayant des rapports sexuels le jour de ta montée de la  L.H et le lendemain, tu optimises tes chances de concevoir un bébé.


IIILA MÉTHODE DE LA TEMPÉRATURE

Cette méthode est basée sur le fait, que l’ovulation fait augmenter la température basale  de 0, 2° C – 0, 4° C , en raison de la montée du taux de progestérone.

Cette méthode consiste à prendre ta température comme indiqué ci-contre –

     – Tous les matins ( et même  les weekends)
     – À la même heure au réveil
     – Au repos complet
     – Avant même que tu ne te lèves du lit

Recommandations
La température sera prise au moins pendant cinq minutes, avec un thermomètre basal en vitre.
Il faut  aussi penser à faire redescendre le  mercure du thermomètre tous les soirs, avant de te coucher, pour éviter d’avoir à le faire le matin,  et ainsi, fausser la prise de la température (il faut éviter tout exercice, aussi peu important soit-il, avant de prendre la température).
Pour que cette méthode soit la plus sur possible, tu dois noter ta température chaque jour et suivre ainsi ta courbe de température, qui t’indique l’évolution de ton cycle*.
Le principal avantage de cette méthode est qu’elle est économique (juste l’achat du thermomètre).

Attention – 
La méthode de la température, n’identifie la montée de la température qu’après l’ovulation, donc elle ne servira qu’à prévoir l’ovulation du cycle suivant .
Tu dois par conséquent avoir un cycle très régulier pour que cette méthode t’indique exactement quand tu vas ovuler au cycle suivant et te permettre de profiter de tes deux jours les plus fertiles.

Très important – 
Il est également important de savoir que ta température peut augmenter pour d’autres raisons indépendantes de l’ovulation et donc semer la confusion.
  Ces troubles sont :
      Maladie
      La prise de boissons chaudes
      Troubles du sommeil…

Bon à savoir – 

Pour près de 20% des femmes,
l’ovulation n’entraîne pas une hausse de température


1Comment  procéder ?

Commencez à prendre vote  température vers les 5ème – 7ème jours de votre cycle.
Le premier jour de votre  cycle, c’est le premier jour de tes règles et surtout, lorsque vos règles sont assez abondantes.
Si vous avez des petits saignements, n’en tenez pas compte.

Bon à savoir
Dans le cas ou vous voulez prendre votre température dès le début de votre cycle (menstrues), vous pouvez le faire.
Mais dans ce cas, ne tenez pas compte des températures prises durant tes règles, surtout celles qui restent élevées.
La cause essentielle de ces températures  qui reste élevées,  est due « aux restes » de la progestérone du cycle précédant, qui n’ont pas encore étaient éliminés.


2Interprétation de la courbe

Habituellement, lorsqu’il y a ovulation, les trois (3) températures qui suivent l’ovulation sont plus élevées que les six (6) températures qui la précèdent.
Je vais vous l’expliquer de la façon la plus simple qui puisse exister.
On prendra pour notre exemple comme température « normale » 36,5 ° C, suivre l’exemple

  Exemple –

– Jour   1 = menstrues
– Jour   2 = menstrues
– Jour   3 = menstrues
– Jour   4 = menstrues
– Jour   5 =      …………
– Jour   6 = 36, 7 C – « restes de la progestérone » de l’ancien cycle
– Jour   7 = 36, 8 C  – « restes de la progestérone » de l’ancien cycle
– Jour   8 = 36, 5 C
– Jour   9  = 36, 5 C
– Jour 10 = 36, 4 C
– Jour 11 = 36, 3 C
– Jour 12 = 36, 3 C
– Jour 13 = 36, 3 C
– Jour 14 = 36, 8 C (1er jour de l’ovulation, donc début de la production de progestérone, l’hormone qui fait monter la température)
– Jour 15 = 36, 8 C (2ème jour de l’ovulation)
– Jour 16 = 36, 7 C

– Jour 17 = 36, 6 C
– Jour 18 = 36, 7 C….


Dans mon exemple, les 6 premières prises de température sont entre 36,3°C  et  36,5°C.
Le jour 14 et le jour 15, de l’exemple sont  les deux jours supposés de l’ovulation.
Il faut donc, multiplier des rapports sexuels pendant ces deux jours.
Il reste aussi vrai et connaissant ces jours d’ovulation, de multiplier des rapports sexuels pendant les 3, voire les 5 jours qui précédent l’ovulation , car on sait que les spermatozoïdes, ont une durée de vie de 3 à 5 jours dans l’utérus.

Bon à savoir 
Ta température devra demeurer élevée durant environ 12 à 14 jours.
Dix-huit jours de température élevée indiquent avec certitude une grossesse.
Si tu n’es pas enceinte, ta température redescendra quelques jours avant le début de tes règles ou, encore, le jour même de tes règles.
Si ta température demeure élevée moins de dix jours et que tes règles se montrent moins de dix jours après l’ovulation, il serait sage de consulter un médecin, car il peut s’agir d’un défaut de la phase lutéale.
Dans ce cas, votre phase lutéale (deuxième partie du cycle où la progestérone fait augmenter la température) ne sera pas assez longue pour permettre à l’embryon de s’implanter à temps avant l’arrivée des règles.
Si la raison pour laquelle tu n’as toujours pas conçu est simplement due à un mauvais timing, la méthode de la température basale devrait régler rapidement le problème.
S’il n’y a pas d’ovulation, il n’y aura pas de montée de température durant la deuxième partie de ton cycle ou, encore, la courbe n’aura aucun sens (températures hautes et basses toutes mélangées et incompréhensibles).


3Détails importants concernant la prise de la température 

Utilise toujours le même thermomètre dans un même cycle
Utilise toujours la même voie pour prendre la température dans un même cycle (orale, vaginale ou rectale)
Si tu utilises un thermomètre de vitre classique, prévoit un thermomètre de rechange dans ta pharmacie au cas où le premier se casserait au cours du cycle.
Si tu dois changer de thermomètre au cours d’un même cycle, note-le sur ton graphique.

 


IVLA MÉTHODE DU CALENDRIER

Si tu as un cycle régulier, tu peux essayer de prévoir l’ovulation en notant minutieusement la durée de ton cycle menstruel.
Tu dois noter la durée de ton cycle pendant au moins deux ou trois mois pour reconstituer un schéma d’ensemble.
Si tu as cycle très régulier, tu peux alors supposer que ton ovulation se situera entre 12 et 16 jours avant le début de tes prochaines règles.
Toutefois, que tu as un cycle régulier ou irrégulier, le jour de l’ovulation peut reculer de plusieurs jours entre les cycles.

calendrie-du-cycle


VLA GLAIRE CERVICALE  

1L’observation de la glaire cervicale

Pendant ton cycle, le type et la quantité de glaire cervicale (une sécrétion des glandes du col de l’utérus) changent en fonction du taux d’œstrogènes dans ton organisme.
En surveillant et en notant ces changements, tu peux prévoir ton jour d’ovulation et ainsi avoir des rapports sexuels les jours où tu es la plus fertile.

2L’analyse de la glaire cervicale est simple 

2.1 – Il s’agit, tout au long de la journée (et de préférence après ton lever, car elle est à ce moment plus abondante), de l’observer et d’évaluer sa qualité. La glaire cervicale peut être gluante ou gélatineuse, blanchâtre ou opaque.
Toutes ces caractéristiques doivent être notées chaque jour et  ce, jusqu’à l’apparition d’un schéma régulier.
Tu dois consigner tes observations sur ton graphique de température.
2.2 – Durant les quelques jours suivant les règles, tu ne dois pas apercevoir de glaires, sauf si tu ovules tôt.
2.3 – Ensuite, la glaire cervicale va apparaître graduellement.
2.3.1 – Elle sera d’abord, peu abondante, collante et crémeuse.
Cette glaire n’est pas très fertile.
2.3.2 – Quelques jours avant l’ovulation, ou le jour précédent, voir le jour même de l’ovulation, ta glaire cervicale deviendra filandreuse et glissante comme le blanc d’œuf (d’ailleurs elle va ressembler à du blanc d’œuf).
Quand tu la prends entre ton pouce et on index, elle va s’étirer facilement et ce, sur plusieurs centimètres et sans se rompre.
Tu es alors dans ta période la plus fertile, et il est temps pour toi d’avoir des rapports sexuels.
En effet, les spermatozoïdes se déplacent facilement et peuvent vivre jusqu’à cinq jours dans ce type de glaires.
2.4La glaire cervicale va s’assécher en quelques heures après l’ovulation, voir chez certaines femmes. 

 

la-glaire-cervicale-1

 

Observation
La qualité et l’abondance de la glaire cervicale est très fortement lié à ton âge.
Si tu es jeune, il est possible que tu ais jusqu’à cinq jours de glaires fertiles (blanc d’œuf) avant ton ovulation.
Ta fenêtre fertile est alors plus grande.
Chez la femme âgée de trente ans et plus, sa fenêtre fertile est plus petite, cela veut dire qu’elle ne peut avoir que seulement douze heure de glaire cervicale fertile.
À cela, ces femmes peuvent aussi présenter de la glaire cervicale ni crémeuse, ni collante ou tout un autre type de glaire.
N’empêche que ces femmes doivent profiter au maximum de ces douze heures de glaires fertiles.

Important 
Si vous ne voyez jamais de glaire cervicale, ça ne veut pas dire que vous n’en avez pas.
Cela veut dire tout simplement dire, qu’il y a moins de glaire cervicale que la moyenne et qu’elle est visible que sur le col utérin.
Du moment que tu ne peux la constater de visu, tu vas alors insérer deux doigts (comme pour l’examen du col, que nous verrons plus loin) et à aller la chercher ou elle est produite.

Recommandations
Il est conseillé de surveiller la glaire cervicale en parallèle avec la méthode des températures afin de mieux prévoir ton jour d’ovulation.
L’avantage de cette méthode, c’est qu’elle te permet de mieux comprendre ton organisme en te sensibilisant davantage aux changements qu’il subit au cours du cycle.
Il reste vrai, apprendre à « décoder » tous ces changements va demander du temps.
Il faut aussi savoir que la glaire cervicale peut subir l’influence d’autres facteurs, indépendant de l’ovulation et qui sont :
     – Les infections vaginales
     – La multiplication des relations sexuelles
      La prise de certains médicaments
      L’augmentation des œstrogènes, peut aussi provoquer des changements de la glaire cervicale.


VI – LA POSITIONS DU COL UTÉRIN 

1 Comment vérifier la position du col utérin pour déterminer le moment de l’ovulation ?
L’observation de la position du col utérin n’est pas aussi facile que la méthode de la glaire cervicale, mais peut être pratique pour certaines femmes qui ont de la difficulté à interpréter leur cycle à l’aide de la courbe de température ou de l’observation de la glaire cervicale.
Elle permet aussi de confirmer, en cas de doute, que l’ovulation a bel et bien eu lieu.
Il s’agit de vérifier chaque jour (de préférence au même moment, p. ex., en prenant ta douche) la position du col en insérant deux doigts dans le vagin.
Ton col sera placé plus bas si tu es en position accroupie, facilitant ainsi son observation.

2Principales positions du col 
2.1 – S’il est bas dans le vagin, incliné, fermé et dur comme si vous touchiez le bout de de votre nez, cela veut dire que tu n’es pas en période fertile.
2.2 – Si le col est haut dans le vagin, droit, ouvert et mou comme ta lèvre inférieure au toucher, cela veut dire que tu es en période fertile.
Chez certaines femmes, il est aussi possible de sentir de la glaire cervicale sortir du col.
2 .3 – Il est également possible que ton col soit placé tellement haut que tu ne puisses le toucher.

Important 
Quelques mois de pratique vous seront nécessaires avant que vous ne réussissiez à bien faire la différence entre un col fertile, un col non fertile et un col en position intermédiaireglaire_cervicale2


VII – L’OBSERVATION DE LA SALIVE

Il semblerait que pendant ton cycle, ta salive évolue en fonction du taux d’œstrogènes dans ton organisme.
Il existe pour cela des kits pour t’aider à surveiller ces changements.
Des études entreprises et publiées, n’identifient aucun lien entre l’évolution de la salive et les taux œstrogènes et conclut qu’il s’agit d’une méthode de prévision de l’ovulation peu fiable.
La salive peut par ailleurs être affectée par la consommation de tabac ou d’alcool, et par l’alimentation.

kit-salivaire


VIII – QUELS SONT LES SIGNES D’UNE GROSSESSE ?

Plusieurs signes peuvent indiquer une grossesse.
Par contre, il n’est pas conseillé de trop se concentrer là-dessus, car de nombreux symptômes peuvent également être causés par le taux élevé de progestérone durant la deuxième partie du cycle et peuvent être confondus avec les signes d’une grossesse.

Voici tout de même certains signes plus ou moins courants, pour toi qui ne peut t’empêcher d’être   obséder durant les deux semaines d’attente –

Poitrine plus volumineuse et plus sensible
Mamelons plus sensibles et plus foncés
Nausées
Sens de l’odorat accru
Goût métallique dans la bouche
Fatigue
Douleurs abdominales ou crampes de type menstruel
Poussée soudaine d’acné
Appétit accru
Maux de dos
Envie fréquente de pleurer, que l’on soit heureuse ou triste
Excès de salive



RESPECTER LES DROITS DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE DES AUTEURS.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cet article sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par le propriétaire (ou les propriétaires) des publications (ou Knols).
Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit du propriétaire de l’article.
SPONSORING
Les sponsors et futurs partenaires commerciaux peuvent contacter l’auteur pour la personnalisation de nos publications (ou Knols).
Des publicités peuvent être incorporées et compatible avec nos publications ou la plate-forme de Google Knols, sous formes de vidéo, films, diaporamas ou sous forme audio.
Des liens hypertextes de renvois vers votre entreprise ou vos marques peuvent être ajoutés.
– Les lecteurs de nos publications (ou Knols), sont principalement :
– Les professionnels de la santé
– Les universitaires
– Les éditeurs de revues scientifiques et médicales
– Les éditeurs et éditeurs d’e-book
– Éventuellement les sociétés pharmaceutiques et de biotechnologie
– Les organismes chargés des réunions, conférences médicales et de biotechnologie
– Un large public (pour information)
UTILISATION COMMERCIALE :
Le contenu de nos publications (ou Knols) est protégé dans le monde entier par les droits d’auteur des États-Unis, de la convention de Berne et de la convention universelle sur les droits d’auteur.
Pour toute utilisation, citation complète ou partielle, pour ajout d’un lien hypertexte, le nom et le titre complet de nos publications (ou Knols)doivent être inclus.
L’utilisation de tout ou partie de nos publications (ou Knols) à des fins commerciales ou pour tout type d’activité commerciale, requièrent une demande par écrit et non par courriel électronique, d’une autorisation qui doit être demandée directement au propriétaire de nos publications (ou Knols).
Dans le cas d’une traduction de nos publications (ou Knols), le respect du propriétaire de nos publications (ou Knols) et des co-auteurs doivent apparaitre conformément à l’original.
Pr. Salim Djelouat et Coll.

RESPECT THE INTELLECTUAL PROPERTY RIGHTS OF AUTHORS.
All rights of reproduction and representation reserved.
All information reproduced in this article are protected by intellectual property rights held by the owner (or owners) of publications (or Knols).
Therefore, none of this information may be reproduced, modified, redistributed, translated, exploited commercially or reused in any way whatsoever without the prior written consent of the owner of the article.
SPONSORSHIP
Sponsors and future business partners can contact the author for customization of our publications (or Knols).
Advertisements may be included and compatible with our publications or the platform of Google Knols, in the form of video, movies, slideshows, or audio form. Hyperlinks referrals to your business or brand can be added.
– The readers of our publications (or Knols) are primarily:
– Health Professionals
– Academics
– The editors of scientific and medical journals
– Editors and publishers of e-book
– Eventually pharmaceutical and biotechnology companies
– The bodies of meetings, medical conferences and Biotechnology
– A large audience (for information)
COMMERCIAL USE:
The contents of our publications (or Knols) is protected worldwide by copyright in the United States, of the Berne Convention and the Universal Convention on copyright.
For any use, full or partial citation for adding a hyperlink, the name and full title of our publications (or Knols) must be included.
The use of all or part of our publications (or Knols) for commercial purposes or for any type of business, require a written request and not by e-mail, an authorization which must be requested directly to the owner of our publications (or Knols).
In the case of a translation of our publications (or Knols), respect for the owner of our publications (or Knols) and co-authors must appear under the original.
Pr. Djelouat Salim et al.



Lisez, aimez et partager afin de faire bénéficier, votre famille, vos amis (es)
Laissez moi un commentaire afin d’améliorer le contenu
Posez-moi des questions, j’essaierais de vous répondre
Vous voulez participer à l’enrichissement du contenu, faites le moi savoir

Print Friendly, PDF & Email

Salim Djelouat

Pr. en analyses médicales et Bio clinicien Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être Psychothérapeute Auteur scientifique, conférencier Webmaster et blogueur

ARTICLES SIMILAIRES

Mes Derniers Articles x

%d blogueurs aiment cette page :