DIABÈTE ET GROSSESSE NON PROGRAMMÉE ! LES RISQUES

 CONNAITRE LES RISQUES D’UNE GROSSESSE
– non programmée ou mal prise en charge –
CHEZ LA FEMME DIABÉTIQUE ET CONDUITE À TENIR


Pr. Salim Djelouat
Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être – Paris –

Auteur scientifique
salimdjelouat@mail.com


Les risques d’une grossesse non programmée chez la femme diabétique, touchent aussi bien la mère que le bébé –


Chez la mère


/ La fausse – couche
/ Accouchement difficile – forceps – césarienne –
/ Risque d’accouchement avant terme
/ Hémorragie lors de la délivrance
/ La présence d’une rétinopathie qui risque de s’aggraver – voir plus haut –
Une rétinopathie existante n’est pas une contre-indication à la grossesse, mais doit être prise en charge par un bilan et un traitement avant grossesse.
Un suivi devra par la suite être programmé, tous les 3 mois en l’absence de rétinopathie et tous les mois en cas de rétinopathie et ce quelque soit son stade d’évolution.
L’examen ophtalmique devra être suivi, 3 mois après la grossesse et suivant le protocole de prise en charge afin d’éviter les complications du diabète.
/- L’hypertension artérielle gravidique
C’est l’augmentation ou l’élévation de la tension artérielle pendant la grossesse.
Son taux reste élevé chez les femmes diabétiques.
Mal prise en charge, elle sera la cause d’une pré-éclampsie ou de toxémie gravidique.
La pré-éclampsie reste très grave aussi bien pour la mère, que pour le bébé.
On note une élévation des protéines dans les urines de la mère.
/L’hydramnios1  – excès de liquide amniotique –
Décelé par échographie à partir de la 26ème jusqu’à la 32 ème   semaine de grossesse, même chez la femme diabétique “apparemment bien contrôlée”.
L’hydramnios, peut être responsable d’un accouchement prématuré.
/ Les hypoglycémies
Conduire à une normoglycémie afin d’entamer une grossesse, une insulinothérapie sera alors prescrite.
L’insulinothérapie de début de grossesse sera la cause des hypoglycémies.
Si une insulinothérapie a été entamée et ce avant le début de grossesse – donc dans les 3 mois avant d’entamer la grossesse – les hypoglycémies seront moins fréquentes.
Les états d’hypoglycémies ne sont pas une entrave à un bon déroulement de la grossesse.
/ L’acidocétose
Très présente chez la femme diabétique que la femme non diabétique
La recherche d’acétone dans les urines doit être recherchée dès que le taux de la glycémie dépasse les 250 mg/dl, voir les 300 mg/dl.
Dans le traitement par pompe à insuline, ce taux doit être abaissé à 200 mg/dl.


Chez le bébé


Les complications n’apparaissent que chez le diabète a été très mal pris en charge durant les 3 premiers mois avant la grossesse et les 3 premiers mois de la grossesse –
Le glucose reste aussi pour le fœtus, la principale source d’énergie.
La glycémie fœtale représente les 2/3 de la glycémie de la mère.
On se rend compte donc, que la glycémie fœtale est en étroite corrélation avec la glycémie de la mère.

Note 
Comme nous l’avons déjà écrit, la grossesse va entraine d’importantes modifications des hydrates de carbone qui risquent d’avoir un impact sur le fœtus.
À ce niveau-là, le placenta va intervenir par un double rôle soit celui de la  glycogenèse, soit celui de la glycogénolyse.
Cela veut dire que le placenta  peut stocker le glycose en forme de glycogène et d’assurer le cas échéant, les besoins du fœtus en glucose par la glycogénolyse.
Malheureusement, le placenta ne peut à lui seul protéger le fœtus des risques de mauvaise gestion du diabète.
Une mauvaise gestion du diabète va entrainer des risques sur le fœtus.
Les risques que je vais vous donner, ne sont liés qu’à la mauvaise gestion d’un diabète.
Ils ne seront évités que si le diabète de la femme enceinte est bien pris en charge  et surtout bien équilibré – voir plus bas -.

Les principales complications

/ Prédispositions à un diabète
/ Naissance prématurée
/Mort in utéro en fin de grossesse
/ Ictère du nouveau-né
/ Polyglobulie et anomalie dans la formation des globules rouges
/ Bébé avec des retards de croissance
/ Souffrance fœtale en fin de grossesse
/ La macrosomie – bébé de poids de plus de 4 kg
La principale cause de la macrosomie fœtale est l’hyperglycémie maternelle pendant la grossesse.
Le fœtus – bébé – reçoit du glucose en excès et le placenta ne pourra jouer son rôle de régulateur.
Ce qui va entrainer une production anarchique d’insuline par le fœtus, afin de normaliser sa propre glycémie.
L’excès de glucose sera alors stocké sous forme de graisse.
Cet excès de graisse stocké, sera la cause d’une macrosomie, expose à des accouchements difficiles qui entraineront le recours à des césariennes.
/ Risque de malformations fœtales –
Ils atteignent 4% dans la population mondiale.
Un diabète mal équilibré, mal contrôlé au courant des premières semaines de la grossesse en est le principal responsable.
Les malformations les plus rencontrées – décrites – ont des répercussions sur le développement du cœur, des reins, du cerveau, de l’appareil génital, de la moelle épinière et même au niveau du squelette – par carence du calcium dans le sang – de l’appareil respiratoire – difficultés respiratoires -…


Très important
Toutes les complications citées et les autres non citées, ne surviennent que pour un diabète de la future mère non bien géré et bien contrôlé.
Aujourd’hui, tous ces risques sont bien maîtrisés et ce que par une bonne prise en charge du diabète et d’un très bon suivi de la grossesse.
La femme diabétique, désireuse de mener à terme sa grossesse et sans risques doit suivre nos recommandations – voir plus haut – et les conseils de son médecin – diabétologue – gynéco-obstétricien et on pourra ajouter sa diététicienne.


– Conduite à tenir dans le cas d’une grossesse non programmée –


Elle est de la compétence du médecin traitant –

/ Il est urgent d’arrêter le traitement médicamenteux
/ Une mise sous insuline sera alors nécessaire pour équilibrer au maximum la glycémie
/ Suivi régulier de la grossesse


DIABÈTE ! RECOMMANDATIONS POUR UNE GROSSESSE SANS RISQUES



Pr. Salim Djelouat
Pr. en analyses médicales et Bioclinicien

Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être
Psychothérapeute
Auteur scientifique
Webmaster et blogueur


 

Print Friendly, PDF & Email

About the Author

Salim Djelouat
Medical Analyst and Bioclinicist Certified Medical Specialist in Health, Fitness, and Physical Therapy - Paris - Psychotherapist Scientific author Webmaster and blogger

Be the first to comment on "DIABÈTE ET GROSSESSE NON PROGRAMMÉE ! LES RISQUES"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*