COMPRENDRE LA BAISSE DE LA LIBIDO, CHEZ LA FEMME DIABÉTIQUE



La libido de la femme diabétique est en étroite relation avec le taux du sucre dans le sang (glycémie).
Très bonne quand la glycémie est basse, très mauvaise quand la glycémie est élevée.
On sait aussi, que le corps réagit aux stimuli sexuels par le biais des transmissions nerveuses.
Dans le cas du diabète, les taux élevés de la glycémie ont des incidences sur le fonctionnement du système nerveux et vont impacter la libido de la femme diabétique.


Pr. Salim Djelouat
Expert médicale certifié en médecine, santé et bien-être – Paris –
Auteur scientifique
salimdjelouat@mail.com


 SOMMAIRE

I – EXPOSÉ DES FAITS
II – COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER L’EFFET DU DIABÈTE SUR LA SEXUALITÉ DE LA FEMME ?
III – DIABÈTE ET EFFETS SECONDAIRES
IV – DIABÈTE ET RELATION AVEC LE PARTENAIRE ?
V – RELATION SEXUEL ET HYPOGLYCÉMIE ?
VI – EST-CE QU’IL EXISTE UNE PRÉVENTION   ?
VII – EST-CE QU’IL EXISTE DES TRAITEMENTS ?
VIII – EN CONCLUSION


I – EXPOSÉ DES FAITS
Le diabète comme maladie chronique, n’est pas un frein à la bonne sexualité de la femme et ce contrairement à l’homme.
Le diabète ne modifie pas la sexualité féminine de façon aussi gênante que chez l’homme.
Cependant certaines études récentes, laisse penser que le diabète pourrait jouer un rôle non négligeable dans certains problèmes de sexualité rencontrés par les femmes.

Malheureusement, il est très difficile d’établir un lien de cause à effets entre le diabète et les troubles d’ordre sexuel chez la femme, surtout connaissant qu’ils peuvent aussi  être engendrés par d’autres facteurs tels que 
 L’âge
 Le surpoids
 La ménopause…

Il reste cependant que le diabète est une cause de désagréments dans la vie sexuelle des femmes malades du diabète et plus spécialement de celles qui ne sont pas insulinodépendantes

II – COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER L’EFFET DU DIABÈTE SUR LA SEXUALITÉ DE LA FEMME ?
La libido de la femme diabétique est en étroite relation avec le taux du sucre dans le sang (glycémie).
Très bonne quand la glycémie est basse, très mauvaise quand la glycémie est élevée.
On sait aussi, que le corps réagit aux stimuli sexuels par le biais des transmissions nerveuses.
Dans le cas du diabète, les taux élevés de la glycémie ont des incidences sur le fonctionnement du système nerveux et vont impacter la libido de la femme diabétique.
On plus de ce stimuli sexuel, il a été rapporté que les malades du diabète qui rencontrent des problèmes d’ordre sexuel, sont dans la tranche des personnes âgées de plus de 40 – 43 ans, donc beaucoup plus proches de la ménopause.
Cette périménopause rend ces femmes plus sensibles à la réduction hormonale.
Il ne faut surtout oublier, que le diabète est une maladie chronique, donc stressante, ce qui va entraîner la production  des hormones du stress – l’ACTH ou hormone corticotrope – le cortisol  – l’adrénaline – l’ocytocine – la vasopressine.

Recommandation –
Donc mesdames,  pour  avoir  une bonne libido, contrôler votre taux de glycémie et essayez de l’abaisser, s’il est trop élevé.

III – DIABÈTE ET EFFETS SECONDAIRES
Le diabète en tant que maladie chronique, peut être responsable de phénomène de sécheresse vaginale.
Cette  sécheresse vaginale reste un frein aux rapports sexuels et un facteur de risque  aux infections vaginales.
La sécheresse vaginale et les infections vaginales, empêchent la femme à la non ressente de l’orgasme au cours des relations sexuelles.
Tous ces problèmes rencontrés peuvent être améliorés par des prises en charges médicales et des traitements dits de confort.

IV – DIABÈTE ET RELATION AVEC LE PARTENAIRE ?
Beaucoup de femmes rencontrent des difficultés relationnelles avec le partenaire, ce qui pourra entraîner de la dépression, des complexes qui seront responsables sur la qualité du désir et de l’acte sexuel.

Comme nous l’avons déjà dit, les impacts  sont 

1 –  Les impacts physiques
Lubrification vaginale (due à des complications circulatoire, voir vasculaire)
Les infections vaginales et par la-même urinaire, qui peuvent entraîner des relations sexuelles douloureuses, donc impossibles

2 – Les  impacts psychologiques
– La frustration de l’annonce du diabète 
Le stress engendré par le complexe du rejet du partenaire (ne plus lui plaire)

V – RELATION SEXUEL ET HYPOGLYCÉMIE ?
Au cours de certaines relations sexuelles, il a été remarqué chez certaines femmes, l’apparition d’une hypoglycémie.Cette hypoglycémie engendrée par les relations sexuelles, reste pas très importante pour s’en préoccupées, mais ne pas la négliger.

 

VI – EST-CE QU’IL EXISTE UNE PRÉVENTION   ?
La femme malade du diabète peut vivre une sexualité des plus normale et ce au même titre que toutes les femmes.
Comme personne malade du diabète elle doit en premier lieu abaisser son taux d’hémoglobine glycquée, si il est élevé et contrôler sa glycémie.
Elle doit en deuxième lieu éviter des facteurs de risque et doit axer ses objectifs sur la prévention et rien que la prévention.

Pour cela elle doit respecter ces principales recommandations et qui sont :

Respect des conditions d’hygiène alimentaire
Pratiquer une activité physique régulière
Respecter la prise de son traitement
Savoir gérer son stress – voir : http://salimdjelouat.com/2017/07/17/moi-diabetique-et-stresse-e-jamais/
contrôler son IMC
Proscrire la consommation d’alcool et la prise de la cigarette

VII – EST-CE QU’IL EXISTE DES TRAITEMENTS ?
Le seul traitement possible, c’est le contrôle de sa glycémie et abaisser sont taux d’hémoglobine glycquée.
Pour lutter contre la sécheresse vaginale, il existe des lubrifiants vaginaux.
En ce qui vous concerne, utiliser  ceux qui sont à base d’eau et ce afin d’éviter les infections.
Avant chaque relation sexuelle, vous les appliquer soit avec votre doigt, soit avec un applicateur que vous devez jeter après chaque usage.
Faites aussi en sorte d’éviter les infections vaginales, pour cela voir : http://salimdjelouat.com/2017/06/08/les-infections-vaginales-2/.
En ce qui concerne l’hypoglycémie qui peut survenir après certaines relations sexuelle, vous pouvez avant l’activité sexuelle de prendre une collation afin de faire monter le taux de sucre et d’éviter l’hypoglycémie.
Un dosage du sucre par glucomètre serait le bienvenu.

VIIIEN CONCLUSION
La communication avec votre partenaire reste essentielle.
Vous devez en discuter, sur votre maladie, sur vos sentiments, sur vos espoirs, sur vous, sur votre couple.
Par la communication et l’échange vous allez vous aider simultanément à comprendre, à vous comprendre.
Consulter un psychologue, cela ne servirait à rien du tout, vous êtes la meilleur psychologue, la meilleur sexologue.

 


Pr. Salim Djelouat 
Medical Analyst and Bioclinicist
Certified Medical Specialist in Health, Fitness, and Physical Therapy – Paris –
Psychotherapist
Scientific author
Webmaster and blogger


Lisez, aimez et partager afin de faire bénéficier, votre famille, vos amis (es)
Laissez moi un commentaire afin d’améliorer le contenu
Posez-moi des questions, j’essaierais de vous répondre
Vous voulez participer à l’enrichissement du contenu, faites le moi savoir

Print Friendly, PDF & Email

About the Author

Salim Djelouat
Medical Analyst and Bioclinicist Certified Medical Specialist in Health, Fitness, and Physical Therapy - Paris - Psychotherapist Scientific author Webmaster and blogger

Be the first to comment on "COMPRENDRE LA BAISSE DE LA LIBIDO, CHEZ LA FEMME DIABÉTIQUE"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*