DIABÈTE ET MALADIES PARODONTALES


Malheureusement ces maladies restent asymptomatiques, ce qui veut dire qu’elle n’entraîne aucun signe, douleur ou autres.
Toutes ces raisons font ignorer l’installation d’une maladie parodontale et la personne atteinte devient inconsciente devant ce problème, dont les conséquences pourront être graves.


Pr. Salim Djelouat
Expert médicale en médecine, santé et bien-être – Paris –
Auteur scientifique
salimdjelouat@mail.com


SOMMAIRE

I –  MALADIES PARODONTALES ?
II – QUELLES SONT LES PRINCIPALES MALADIES PARODONTALES ?
III – COMMENT SAVOIR SI J’AI UNE MALADIE PARODONTALE ?
IV – COMMENT SE DÉVELOPPENT LES MALADIES PARODONTALES ?
V – COMMENT LE DENTISTE VA PRENDRE EN CHARGE LES MALADIES PARODONTALES ?
VI – QUELLES RELATIONS ENTRE DIABÈTE ET MALADIES PARODONTALES ?
VII – COMMENT ÉVITER LES MALADIES PARODONTALES ?


 I –  MALADIES PARODONTALES ?

 Maladies parodontales est un terme ou nom qui désignent des maladies ou pathologies affectant les tissus qui soutiennent les dents (ligaments, gencives…).

II – QUELLES SONT LES PRINCIPALES MALADIES PARODONTALES ?

Ils  existent principalement deux  principales maladies parodontales et qui sont : la gingivite et la parodontite proprement parlé.

1C’est  quoi une gingivite ?
La gingivite est tout simplement l’inflammation de la gencive,  qui reste une pathologie légère.
2 – C’est quoi la parodontite ?
 La parodontite reste toujours une inflammation de la gencive, mais de pronostic grave, car elle va entraîner une destruction progressive de l’os qui maintient les dents.

III – COMMENT SAVOIR SI J’AI UNE MALADIE PARODONTALE ?

Malheureusement ces maladies restent asymptomatiques, ce qui veut dire qu’elle n’entraîne aucun signe, douleur ou autres.
Toutes ces raisons font ignorer l’installation d’une maladie parodontale et la personne atteinte devient inconsciente devant ce problème, dont les conséquences pourront être graves.
Le moyen le plus sur pour savoir si nous couvons une maladie parodontale, reste le dépistage par des consultations périodiques chez le dentiste.

figure 1 - diabète

 

Observation –
 Il arrive cependant que les premiers signes d’une maladie parodontale soient marqués par un saignement.

IV – COMMENT SE DÉVELOPPENT LES MALADIES PARODONTALES ?

Le mécanisme des maladies parodontales n’est pas identique pour tous.

1 La gingivite – 

En absence de brossage des dents, la plaque dentaire s’accumule sur les dents, au bas des gencives, ce qui va entraîner une multiplication des bactéries, qui vont entraîner une inflammation.
Cette inflammation des gencives va entraîner un saignement provoqué par des brossages ou par frottement ou lors d’un repas contenant des aliments assez durs.
Ce qu’il faut savoir et reste intéressant, c’est que la gingivite est une pathologie réversible, ce qui veut dire, si une bonne hygiène est respectée, la gingivite sera guérie.

figure 2 - diabète

 

2La parodontite –

Survient après plusieurs années d’accumulation de la plaque dentaire et donc d’inflammation prolongée entraînant sur la gencive un détachement, formant un espace qu’on appelle « poche ».
La poche est le résultat de l’infection bactérienne qui n’a pas été traitée à son début (gingivite).
Au fur et à mesure de la multiplication bactérienne, les poches gingivales deviennent de plus en plus profondes.
Les bactéries vont par la suite attaquer les tissus osseux sous-jacents.
Le dentiste va mesurer cet écart avec une sonde afin d’en déterminer l’ampleur de la parodontite.
Effectivement et au fur et à mesure que la poche s’approfondit, l’os soutenant la dent, va se détériorer.
Ce processus de détérioration de l’os est malheureusement asymptomatique et va durer pendant plusieurs années, entraînant par la suite une mauvaise implantation de la dent, qui va bouger et puis se détacher.
Les consultations périodiques chez son dentiste pourront prévenir et empêcher ce phénomène.

figure 3 - diabète

 

Note –
On peut dire que la gingivite est la forme aiguë et que la parodontite est la forme chronique.

V – COMMENT LE DENTISTE VA PRENDRE EN CHARGE LES MALADIES PARODONTALES ?

En cas de suspicion de maladies parodontales, le dentiste va demander dans un premier temps des examens radiologiques de la mâchoire afin de vérifier l’état des os qui maintiennent les dents dans leur place.
Les gencives en bonne santé sont de couleur rose et fermement attachées à la dent.
En général une denture en bonne santé ne saigne pas.

VI – QUELLES RELATIONS ENTRE DIABÈTE ET MALADIES PARODONTALES ?

Il a été remarqué que la personne malade du diabète est beaucoup plus sujette à l’apparition des maladies parodontales.
Les principaux facteurs responsables de l’apparition des maladies parodontales rapportés (des études sont toujours en cours), sont :

1Facteurs immunitaires –
L’absence ou la défaillance de certains facteurs immunitaires peuvent en être responsables (cytokines pro-inflammatoires).

2Obésité –
La sécrétion de certaines molécules dans le tissu adipeux de la mâchoire, peuvent favoriser l’apparition des maladies parodontales.

3 La détérioration des petits vaisseaux sanguins – 
Une des complications du diabète – au niveau des gencives réduit l’apport sanguin et limite le système de défense des cellules.

4 La capacité de cicatrisation –
Chez les personnes diabétiques étant réduite, les gencives se cicatrisent mal.

VII – COMMENT ÉVITER LES MALADIES PARODONTALES ?

Dans les maladies  parodontales et toutes autres maladies, mieux vaut prévenir que guérir.
Comme nous l’avons déjà dit, les consultations périodiques chez le dentiste, restent essentielles afin de prévenir toutes apparitions de maladies parodontales.
Deuxième point essentiel, reste le contrôle glycémique et plus essentiellement le dosage d’l’hémoglobine glyquée qui devra se situer à moins de 7.
Le troisième point est, et restera l’hygiène bucco-dentaire.
Bien se brosser les dents et surtout de tous les côtés et plus spécialement entre les dents.
Un brossage efficace se fait 3 fois par jour et ce pendant  2 à 3 minutes par brossage.
En cas de chevauchement de la denture, mieux vaut utiliser une petite brosse à touffes de soie.
Il ne faut surtout pas oublier que le brossage doit être doux et non fait avec force, ou  énervement.
Des bains de bouches après brossage peuvent être prescrits ou recommandés par votre dentiste.
Dans le cas d’une maladie parodontale installée, un nettoyage spécial sera effectué par le dentiste.
Il serait toujours préférable d’en discuter avec votre dentiste afin qu’ll vous donne toutes les informations, instructions afin de bien nettoyer ses dents.
Le dentiste pourra dans le cas ou il jugera nécessaire de vous faire pratiquer un détartrage afin d’enlever cette plaque dentaire.
Le dernier point et pas des moindres, le tabagisme.
La consommation de tabac fait beaucoup de dégâts dans la région buccale.

figure 4 - diabète


EN COMPLÉMENT

Qu’est-ce que la parodontite ? 
En Vidéo – 


Comment bien se brosser les dents
En Vidéo – 


C’est pas sorcier – DENT POUR DENT



Pr. Salim Djelouat 
Medical Analyst and Bioclinicist
Certified Medical Specialist in Health, Fitness, and Physical Therapy – Paris –
Psychotherapist
Scientific author
Webmaster and blogger



RESPECTER LES DROITS DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE DES AUTEURS.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
Toutes les informations reproduites dans cet article sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par le propriétaire (ou les propriétaires) des publications (ou Knols).
Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit du propriétaire de l’article.
SPONSORING
Les sponsors et futurs partenaires commerciaux peuvent contacter l’auteur pour la personnalisation de nos publications (ou Knols).
Des publicités peuvent être incorporées et compatible avec nos publications ou la plate-forme de Google Knols, sous formes de vidéo, films, diaporamas ou sous forme audio.
Des liens hypertextes de renvois vers votre entreprise ou vos marques peuvent être ajoutés.
– Les lecteurs de nos publications (ou Knols), sont principalement :
– Les professionnels de la santé
– Les universitaires
– Les éditeurs de revues scientifiques et médicales
– Les éditeurs et éditeurs d’e-book
– Éventuellement les sociétés pharmaceutiques et de biotechnologie
– Les organismes chargés des réunions, conférences médicales et de biotechnologie
– Un large public (pour information)
UTILISATION COMMERCIALE :
Le contenu de nos publications (ou Knols) est protégé dans le monde entier par les droits d’auteur des États-Unis, de la convention de Berne et de la convention universelle sur les droits d’auteur.
Pour toute utilisation, citation complète ou partielle, pour ajout d’un lien hypertexte, le nom et le titre complet de nos publications (ou Knols)doivent être inclus.
L’utilisation de tout ou partie de nos publications (ou Knols) à des fins commerciales ou pour tout type d’activité commerciale, requièrent une demande par écrit et non par courriel électronique, d’une autorisation qui doit être demandée directement au propriétaire de nos publications (ou Knols).
Dans le cas d’une traduction de nos publications (ou Knols), le respect du propriétaire de nos publications (ou Knols) et des co-auteurs doivent apparaitre conformément à l’original.
Pr. Salim Djelouat et Coll.


RESPECT THE INTELLECTUAL PROPERTY RIGHTS OF AUTHORS.
All rights of reproduction and representation reserved.
All information reproduced in this article are protected by intellectual property rights held by the owner (or owners) of publications (or Knols).
Therefore, none of this information may be reproduced, modified, redistributed, translated, exploited commercially or reused in any way whatsoever without the prior written consent of the owner of the article.
SPONSORSHIP
Sponsors and future business partners can contact the author for customization of our publications (or Knols).
Advertisements may be included and compatible with our publications or the platform of Google Knols, in the form of video, movies, slideshows, or audio form. Hyperlinks referrals to your business or brand can be added.
– The readers of our publications (or Knols) are primarily:
– Health Professionals
– Academics
– The editors of scientific and medical journals
– Editors and publishers of e-book
– Eventually pharmaceutical and biotechnology companies
– The bodies of meetings, medical conferences and Biotechnology
– A large audience (for information)
COMMERCIAL USE:
The contents of our publications (or Knols) is protected worldwide by copyright in the United States, of the Berne Convention and the Universal Convention on copyright.
For any use, full or partial citation for adding a hyperlink, the name and full title of our publications (or Knols) must be included.
The use of all or part of our publications (or Knols) for commercial purposes or for any type of business, require a written request and not by e-mail, an authorization which must be requested directly to the owner of our publications (or Knols).
In the case of a translation of our publications (or Knols), respect for the owner of our publications (or Knols) and co-authors must appear under the original.
Pr. Djelouat Salim et al.




Lisez, aimez et partager afin de faire bénéficier, votre famille, vos amis (es)
Laissez moi un commentaire afin d’améliorer le contenu
Posez-moi des questions, j’essaierais de vous répondre
Vous voulez participer à l’enrichissement du contenu, faites le moi savoir

Print Friendly, PDF & Email

About the Author

Salim Djelouat
Medical Analyst and Bioclinicist Certified Medical Specialist in Health, Fitness, and Physical Therapy - Paris - Psychotherapist Scientific author Webmaster and blogger

Be the first to comment on "DIABÈTE ET MALADIES PARODONTALES"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*